Au pied de l’Aubrac

  • Post category:Actualités

Au pied de l’Aubrac, à Malet, que s’est-il passé les 15-17 mars 2024 ?

A la demande de quelques hospitaliers*, la saison dernière, un weekend semblait souhaité pour vivre un temps ensemble, mieux se connaître et approfondir le sens de leur mission dans l’esprit de Sainte Angèle.

*« L’hospitalité » dont nous parlons est caractérisée par l’accueil, l’écoute, le fait de recevoir dans un esprit bienveillant et ouvert, sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Comme c’était une première, des questions traversaient l’esprit de Cédric Comello, animateur et coordinateur d’une petite équipe pour l’accueil : y aurait-il du répondant ? Organiser, comment ? Les encouragements arrivèrent au fur et à mesure des réponses enthousiastes ou désolées à cause des dates. C’était lancé ! Sans tarder, Cédric, en lien avec sœur Marie-Pierre Chassaigne, fit une proposition d’horaire, une répartition des divers services et préparations : accueil, chambres, locaux, badges…

Et le 15 Mars arriva…

Presque tous étaient là bien avant 17h, heure prévue pour se retrouver… Bonne occasion de rappeler des souvenirs, de faire connaissance pour les nouveaux hospitaliers, d’admirer le jardin. Après un rafraîchissement ou une part de fouace (brioche aveyronnaise), ce furent les installations, un temps de prière avec les sœurs de la communauté, pour ceux qui le désiraient, suivi d’un repas à partir des produits du terroir apportés par chacun. Nous aurions pu inviter tous nos voisins ! Une fois les services terminés, nous nous sommes dirigés vers l’amphithéâtre pour regarder un court métrage réalisé par Daniel Borzakian, hospitalier de longue date, sur « le Couvent de Malet ». L’échange qui a suivi a confirmé la pertinence de ce projet qui allie histoire des lieux et témoignages. Pour sœur Marie-Bénédicte, de Toulouse, qui nous rejoindra pour la saison, ce fut une journée de découverte bien remplie.

Le lendemain ne fut pas sans surprises. En début de matinée, un petit temps d’échanges entre hospitaliers a permis à chacun de relire son expérience : mon histoire avec Malet, ce que j’ai découvert, ce que je donne et reçois, ma mission d’hospitalier en équipe… Ce fut profond et riche, et aurait pu se prolonger, cependant… sœur Marie-Pierre avait un message à nous faire découvrir : « Etre hospitalier à la lumière de Sainte Angèle ? ». Retraçant à grands pas la vie d’Angèle à l’aide de représentations et de textes tirés de ses Ecrits, elle a développé le fait qu’Angèle a été personnellement l’hôte de plusieurs personnes tandis qu’elle-même donnait largement hospitalité ; la réciprocité est frappante. A chacun de s’approprier, à présent, les qualités soulignées au cours de l’exposé !

A la suite de ce temps réflexif et dense, chacun part revêtir une tenue de sport ; en effet c’est le départ, en marcheurs, vers l’église de Cambon. Le chemin, plus long que prévu, a vu arriver des hospitaliers affamés. Heureusement, un copieux pique-nique a remis chacun sur ses forces. ! Aussi, guidés par Brigitte, bien connue à Malet, nous admirons la voûte de l’église romane, les piliers, les fresques tout en déambulant dans ce petit joyau.

Le temps a passé trop vite : il nous faut reprendre la route du retour. La fin d’après-midi à Malet a permis des rencontres informelles et en soirée, le groupe fut invité, dans la salle « voûtée », à retrouver Cédric avec sœur Marie-Pierre, sœur Marie-Bénédicte et sœur Françoise pour partager ce qu’elles veulent de leur parcours, en toute confiance. Moment d’écoute, d’interpellations aussi. Au terme de cette journée bien remplie, il est temps d’aller se reposer car, le lendemain, certains auront de la route à faire.

Dimanche matin, la prière des Laudes réunit ceux qui le désirent et nous nous regroupons devant l’église, dans la cour intérieure, pour une visite guidée par Cédric . Il est temps, ensuite, de nous diriger soit vers Saint Côme au Marché régional soit vers Espalion pour participer à la Célébration dominicale. Au retour, les renommés « farçous » de Muriel nous régalaient ! Nous avons achevé ce weekend convivial en allant prendre le café avec les sœurs de la fraternité de l’Accueil, pour la joie de tous. Puis, ce furent les « au revoir » et à bientôt… !