Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Marie de l’Incarnation Guyart > Iconographie > Vue par des collégiens

Vue par des collégiens

La vie de Marie de l’Incarnation
vue par la Petite Académie d’Arts du Collège Sainte Ursule à Paris.

Panneau 1 : Présentation :
Qui est Marie Guyart ?

Panneau 2 : Enfance.
Les parents de Marie étaient boulangers
A l’âge de 7 ans, elle a une vision du Christ puis se voit religieuse enseignante

Panneau 3 : joies et peines.
Ses parents la marient avec Claude Martin en 1617
En 1619 naît Claude leur premier enfant
Décès de Claude Martin la même année. Marie a alors 19 ans
Elle déménage chez son père.

Panneau 4 : la préfiguration.
Dans une vision de 1620, elle se voit donnée aux autres, et comme « plongée dans le sang du Christ ».

Panneau 5 : le redressement
De 1621 à 1629, elle est femme d’affaires, sauvant l’entreprise du mari de sa sœur, de la faillite.

Panneau 6 : le don de soi.
Le 25 janvier 1631, elle rentre chez les sœurs du Couvent des Ursulines de Tours fondée par Angèle Merici et prend le nom de Marie de l’Incarnation
De 1631 à 1634, elle étudie le latin et les Ecritures
En 1634, elle a une vision de missionnaire : « vastes montagnes, vallées, maisons dans le brouillard »
Elle en parle à confesseur qui la confirme ce choix et lui parle du Canada.

Panneau 7 : le départ
Le 4 mai 1639. Marie part de Dieppe avec 2 ursulines, 3 sœurs Augustines et Madame de la Peltrie.
La traversée dure 3 mois et le voyage aux environs de Terre-Neuve est très périlleux à cause icebergs. Seule Marie garde confiance.

Panneau 8 : la rencontre
Arrivée à Québec : petit bourg à cette époque de 250 Amérindiens.
Dans ses bagages, Marie a aussi apporté sa viole de gambe « qui lui a beaucoup servi » dit-elle.

Panneau 9 : le drame
Lors d’un incendie au monastère en 1650, Marie perd la totalité de ses manuscrits autobiographiques .

Panneau double 10 : la mission
Les Ursulines fondent une école d’enseignement pour jeunes filles et un dispensaire avec les sœurs augustines pour soigner les malades. De partout on vient à elles.
On voit aussi à droite, Mère Marie de l’incarnation porter des lunettes et traduisant quelques textes bibliques en Algonquin, Montagnais, Abenaquin, Hurons et Iroquois, un dictionnaire français-Algonquin, un Catéchisme en Iroquois et un autre en Huron et finalisant enfin une 2ème version de ses mémoires.

Panneau 11 : le rayonnement
Les Ursulines sont missionnaires dans de très nombreux pays.

La Petite Académie d’arts

Un message, un commentaire ?


Notice: Undefined index: couleur in /home/ursuline/www/plugins-dist/filtres_images/filtres/images_typo.php on line 715
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.