Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Vie de l’Eglise > Voyage à Malte

Voyage à Malte

« Les migrants doivent toujours être accueillis ! », a réaffirmé le pape François dans l’avion qui le ramenait de Malte à Rome, dans la soirée de dimanche 3 avril 2022. Soulignant la générosité des pays limitrophes, le pape a invité à partager « le poids » de cet accueil et a de nouveau appelé de ses vœux « une entente avec les pays d’Europe ». Il a également dénoncé les « lager » des côtes libyennes et les « chemins de croix » des migrants renvoyés chez eux.

Sur le vol de retour de son 36ème voyage apostolique hors d’Italie, qui s’est déroulé à Malte les 2 et 3 avril 2022, le pape François a répondu à quelques questions des journalistes. Le temps imparti pour la traditionnelle conférence de presse était limité, étant donné la brièveté du trajet, le temps de l’atterrissage et celui réservé aux photos avec l’équipage, a souligné le directeur de la salle de presse du Vatican, Matteo Bruni.

« Le problème que j’ai vu, pour vous – l’un des problèmes – c’est la migration. Le problème des migrants est grave parce que la Grèce, Chypre, Malte, l’Italie, l’Espagne sont les pays les plus proches de l’Afrique et du Moyen-Orient et ils débarquent ici, ils arrivent ici. Les migrants doivent toujours être accueillis ! Le problème, c’est que chaque gouvernement doit dire combien il peut en accueillir normalement pour qu’ils puissent vivre ici. C’est pourquoi il faut une entente avec les pays d’Europe, qui ne sont pas tous disposés à accueillir les migrants. Nous oublions que l’Europe s’est construite avec les migrants, n’est-ce pas ? Mais c’est comme cela… Au moins, ne pas laisser tout le poids peser sur ces pays limitrophes qui sont si généreux et Malte est l’un d’eux.

« Aujourd’hui, je suis allé dans le centre d’accueil des migrants et ce que j’ai entendu est terrible : la souffrance de ces personnes pour arriver ici, et puis les lager – ce sont des lager – sur les côtes libyennes, lorsqu’ils sont renvoyés. Cela semble criminel. Et c’est pour cette raison que c’est un problème qui touche le cœur de tout le monde. De même qu’avec tant de générosité, l’Europe fait place aux Ukrainiens qui frappent à la porte, ainsi devons-nous faire également envers les autres qui viennent de la Méditerranée. C’est un point sur lequel j’ai terminé ma visite et qui m’a beaucoup touché, parce que j’ai entendu les témoignages, les souffrances, qui sont plus ou moins les mêmes que dans ce petit livre – je crois en avoir parlé – qui est sorti, Hermanito, en espagnol, « petit frère », et tous les chemins de croix de ces gens. L’un d’eux, qui a pris la parole aujourd’hui, a dû payer quatre fois. Je vous demande d’y réfléchir. Merci ».

Voyage à Malte 2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.