Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Vie de l’Eglise > Temps privilégié

Temps privilégié

Le carême
Un temps privilégié pour revenir à l’essentiel
et laisser derrière soi ce qui peut nous en détourner.

Les catholiques du monde entier se préparent à entrer dans le temps du carême. Chaque année, et pendant 40 jours, ils vivent un temps tout particulier de préparation à la grande fête de Pâques. Souvent, le carême reste synonyme de privations. Il serait plus juste de le présenter comme un temps privilégié pour revenir à l’essentiel et laisser derrière soi ce qui peut nous en détourner.
Ce temps s’ouvre par le mercredi des cendres. Chaque fidèle est marqué d’une croix de cendres tracée sur son front, en référence à une tradition biblique ancienne : se couvrir de cendres, c’est reconnaître notre faiblesse et avec humilité, se tourner vers Dieu avec Espérance.
Commence alors tout un cheminement intérieur, mettant l’accent sur une pratique plus forte de la solidarité auprès de ceux qui sont dans le besoin et sur la prière personnelle et communautaire. Les chrétiens vivent ce carême comme une grande retraite spirituelle les invitant, à faire mémoire de leur baptême et à rester fidèles à Jésus Christ.
C’est aussi en ce temps spécifique que l’Eglise accompagne les catéchumènes dans leur dernière étape vers le baptême, la confirmation et l’eucharistie, qui seront reçus dans la vigile pascale. Pour ces catéchumènes, en chemin vers l’initiation chrétienne, le carême est l’occasion, de dimanche en dimanche, de vivre avec toute la communauté chrétienne des temps de « scrutins » : durant ces prières, l’Eglise demande à Dieu de libérer ces futurs baptisés de tout mal et de les convertir au Christ.
Ainsi, le carême est pour l’Eglise entière une occasion de progresser sur le chemin de la foi, de chercher à être de plus en plus fidèle à Jésus Christ et de mesurer tout ce qui peut l’éloigner de Lui. C’est ce qui est exprimé dans la prière du mercredi des cendre : « Seigneur notre Dieu, toi qui aimes pardonner à ceux qui s’humilient et veulent réparer leurs torts, prête l’oreille à nos prières. En ta bonté, répands sur tes serviteurs qui vont recevoir les cendres la grâce de ta bénédiction ; par la fidélité à ce temps de pénitence, qu’ils parviennent avec une âme purifiée à la célébration de la Pâque de ton Fils »
Cette année 2022 prend un caractère particulier après les résolutions prises en Assemblée plénière par les évêques de France suite à la publication du rapport de la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise. Le carême étant tout spécialement approprié pour vivre une démarche de pénitence et pour repartir de manière neuve dans la vie, les évêques ont souhaité que le troisième dimanche de carême soit l’occasion d’une journée de prière pour les victimes d’abus sexuels dans l’Eglise. Des temps de prière sont proposés afin que tous, seul ou en groupe, s’approprient la démarche et la vivent. Ce temps du carême permettra à tous les catholiques de se reconnaître solidaires des manquements graves du passé et de demander à Dieu la grâce d’une vie nouvelle toujours plus fidèle au Christ. 👉http://bit.ly/Careme22

Mars 2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.