Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Thème d’année 18-19 > Taizé Lettre d’année 2

Taizé Lettre d’année 2

Voici la suite de la Lettre de Frère Alois "N’oublions pas l’hospitalité."

Deuxième proposition :
Soyons attentifs à la présence du Christ dans nos vies.

Si Dieu nous fait don de son hospitalité, par notre réponse libre elle devient une véritable communion avec lui.

Par Jésus, nous savons que Dieu est amour : il nous offre son amitié. Humblement, le Christ se tient à notre porte et il frappe. Comme un pauvre, il espère et attend en retour notre hospitalité. Si quelqu’un lui ouvre la porte, il entrera.

Par une prière toute simple, nous lui donnons accès à notre cœur. Alors, même quand nous sentons très peu sa présence, le Christ vient habiter en nous.

• Prier dans une église, même un bref moment ; garder un temps gratuit, le soir ou le matin, pour confier notre journée à Dieu... voilà qui nous construit intérieurement, dans la durée. Nous rappeler la présence du Christ nous libère aussi de nos peurs – la peur d’autres personnes, la crainte de ne pas être à la hauteur, l’inquiétude devant un avenir incertain.

• Quand nous avons peu de temps, parlons au Christ de nous-mêmes et des autres – proches ou lointains – en quelques mots, comme dans un souffle. Disons-lui ce qui nous habite et que nous ne comprenons pas toujours. Une parole biblique pourrait nous accompagner au long du jour.

Le Christ ressuscité dit : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je prendrai un repas avec lui et lui avec moi. » (Apocalypse 3,20)

Qu’est-ce qui m’aide à entendre le Christ ?
Que signifie pour moi « lui ouvrir la porte » ?

Lettre de Taizé 2

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.