Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Vie de l’Eglise > Noces symboliques

Noces symboliques


Déjà les Pères de l’Église, premiers commentateurs des évangiles, abordaient ce récit des noces de Cana de façon symbolique, s’attardant à en dégager le sens spirituel et théologique, sans trop accorder d’attention à l’anecdote historique ayant servi de prétexte à la composition du récit.
Que Jésus ait été un invité ou non à des noces à Cana de Galilée importe peu, pas plus, à la limite, que l’historicité du signe matériel de l’eau changée en vin, tellement est riche la valeur théologique du message porté par ce texte.

Jésus est le Messie !
Le but apologétique étant de nous dire que Jésus ouvre les temps messianiques par l’établissement d’une nouvelle alliance. Noces et vin en abondance, ces deux thèmes bibliques sont associés à l’arrivée des temps messianiques dans de nombreux passages de l’Ancien Testament [1].
Les véritables noces de Cana pourraient très bien être celles qui unissent Dieu et l’humanité. L’allégorie nuptiale, pour parler de cette alliance entre Dieu et son peuple, parcourt en effet la prédication des prophètes de l’Ancien Testament depuis Osée [2].
Cette alliance entre l’Époux (Dieu) et son épouse (peuple de Dieu) s’était conclue au pied du mont Sinaï, quand le peuple, en réponse à l’invitation de Moïse, s’était acclamé : « Tout ce que le Seigneur a dit, nous le ferons » (Ex 19,8).
Il semble que la joie de cette première alliance se soit tarie, ce qu’évoque symboliquement, ici, le manque de vin.

Lire la suite ci-dessous

Les noces de Cana

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.