Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Pâques > Lundi de Pâques

Lundi de Pâques


Chaque lundi de Pâques, les diacres de l’église assyro-chaldéenne jouent le "Gayassa", une prière en araméen mettant en scène le bon larron à l’entrée du Paradis...

Une tradition assyro-chaldéenne datant du Ve siècle commémore ce jour-là l’arrivée au Paradis du bon larron. Il s’agit d’une très belle prière en araméen, le « Gayassa ».

Récitée et mimée par les diacres avant la lecture de l’Évangile, elle est un dialogue entre le chérubin gardien du Paradis et le bon larron chargé par Jésus d’en ouvrir les portes. La négociation est âpre pour le bon larron, l’archange Michel ayant reçu pour mission d’empêcher tous les hommes d’entrer au jardin après la chute d’Adam.

Repoussé à de nombreuses reprises, l’homme ne désespère pas : il se sait sauvé par la croix du Christ. C’est d’ailleurs elle qui lui a été confiée par Jésus pour ouvrir le Paradis. Bien cachée sous sa tunique, il attend le moment opportun pour la sortir. Cela fait évidemment partie de la mise en scène de cette prière, les acteurs sur-jouant volontairement les passages où l’ange refuse l’entrée du Paradis au bon larron.

Ces passages vont pourtant bien au-delà du simple jeu d’acteur. Il s’agit surtout d’insister sur cette occasion donnée à Dismas [le bon larron] de se reconnaître pécheur face au gardien des portes du jardin d’Eden, chemin de purification avant d’entrer dans la vie éternelle.

Le bon larron, au terme de l’échange mouvementé, finira par brandir la croix devant l’ange qui, se prosternant immédiatement, le laissera entrer au Paradis figuré dans la scène par le chœur de l’église. Après avoir déposé la Croix sur l’autel, il revient, en signe de réconciliation, donner l’accolade à l’ange, provoquant les applaudissements de joie de l’assemblée.

Par cette liturgie, nos frères d’Orient nous proposent une belle catéchèse sur le salut. En effet l’homme pécheur, pourtant condamné par ses propres frères au supplice le plus infamant, peut être sauvé par le bois de la croix s’il se reconnaît pécheur et met toute sa confiance dans le Christ ressuscité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.