Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Bienheureuses Ursulines martyres de Valenciennes > L’Union Romaine (7)

L’Union Romaine (7)

7- L’Union Romaine de l’Ordre de Sainte Ursule

Le 28/11/1900, le pape Léon XIII approuva l’Union Romaine de l’ordre de Sainte Ursule : congrégation religieuse enseignante de droit pontifical.
La maison généralice est à Rome. Un élan missionnaire envoya des sœurs en Chine, en Thaïlande, en Alaska...
L’Union Romaine est présente dans le monde entier.

En 1901, l’école Saint Joseph fut construite à Saint Saulve. En 1901, le Chanoine Loridan, aumônier des Ursulines, écrivit le livre : « les Ursulines de Valenciennes avant et pendant la terreur ».

Note de l’éditeur du livre « Notre choix de l’illustration de couverture, la reproduction des « Sœurs de la charité d’Arras » d’Auguste Moreau-Deschanvres trouve sa justification dans l’hommage rendu à ce peintre valenciennois et dans le caractère hautement représentatif de l’atmosphère de l’époque ».

En 1908, le peintre Diogène Maillart réalisa deux toiles sur le martyre des Ursulines de Valenciennes à la demande de la communauté de Saint Saulve pour la chapelle et pour la future béatification.

Diogène Maillart

Après la loi contre les congrégations de 1904 et la loi de séparation de l’église et de l’état de 1905, les Ursulines connurent un nouvel exil en Belgique. Elles achetèrent une propriété à Sirault qui était à l’abandon pour y construire un nouveau bâtiment.
Le mobilier, les bâtiments de Saint Saulve partagés en lots furent acquis par Dubreucq-Desfontaines pour le compte des Ursulines.

Le couvent de Saint Saulve fut laissé à l’archevêché de Cambrai, pour le petit et grand séminaire. Pendant la première guerre mondiale, on y accueillit des réfugiés et en 1916, il fut transformé en hôpital par les Allemands. Le 13 juin 1920, le pape Benoît XV procéda à la béatification des 11 Ursulines de Valenciennes.

En 1920, on retrouva des ossements et en 1926, Mgr Chollet signa une ordonnance qui confirmait qu’ils appartenaient aux Ursulines. Une partie des ossements fut mise dans une châsse qui resta dans la chapelle du couvent. En 1923, un vitrail racontant l’histoire des Ursulines de Valenciennes est installé dans la chapelle Saint Vincent de Paul de la basilique Notre Dame du Saint Cordon.

Vitraux de Notre Dame du Saint Cordon
L’Union Romaine (7)


14 avril 2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.