Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Semaine Sainte > Jeudi Saint

Jeudi Saint

"Le Lavement des pieds,
Le « martyre » de la charité »
La coupe et le pain partagés, la croix… un seul commandement d’amour, un seul témoignage.
Voici le témoignage de Jésus, son « testamentum », en grec « marturion », le « martyre » de Jésus… Il aura fallu attendre le XXème siècle finissant pour voir l’Église reconnaître le titre de martyre à un témoignage moins de foi que de charité suprême : Maximilien Kolbe, martyr de la charité… Pourtant c’est écrit, et nous venons de l’entendre à nouveau : « Ayant aimé les siens, il les aima, tous, jusqu’à la fin, jusqu’à l’extrême… », l’extrême de lui-même, l’extrême de l’autre, l’extrême de l’homme, de tout homme, même de cet homme-là qui, tout à l’heure, va sortir dans la nuit après avoir reçu la bouchée de pain, les pieds encore tout frais d’avoir été lavés. …
Le témoignage de Jésus jusqu’à la mort, son « martyre », est martyre d’amour, de l’amour pour l’homme, pour tous les hommes, même pour les voleurs, même pour les assassins et les bourreaux, ceux qui agissent dans les ténèbres, prêts à vous traiter en « animal de boucherie » (Ps 49), ou à vous torturer à mort parce que l’un des vôtres est devenu l’un des « leurs ». Pourtant il avait prévenu : « Si vous n’aimez que vos amis, que faites-vous là d’extraordinaire ? Même les païens (les Kouffâr) en font autant ! ».Pour lui, amis et ennemis se reçoivent d’un même Père : « Vous êtes tous frères ! ». C’est que le martyre d’amour inclut le pardon. C’est là le don parfait, celui que Dieu fait sans réserve".

Christian de Chergé 31 Mars 1994

Le lavement des pieds

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.