Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Temps ordinaire > Hymne à la Charité

Hymne à la Charité

… Patienter, c’est aimer


L’Hymne à la Charité est le cœur de toute la Lettre de Saint Paul ; elle résume l’Évangile lui-même.
Ce qui fait sa grandeur, c’est son réalisme.
Nous savons tous combien le mot « AMOUR  » peut être dévalué, parce qu’il est possible de l’habiller avec toute sorte de vêtements qui le défigurent…
Saint Paul ne définit pas l’Amour d’une manière abstraite : il le décrit avec une série de verbes qui, tous, renvoient à une action concrète :
-  Prend patience
-  Ne jalouse pas
-  N’entretient pas la rancune
-  Met la paix dans la vérité
-  Excuse tout, endure tout.
Les actes qui découlent de ces verbes, décomposent l’Amour comme le spectre, la lumière.
Tous ensemble ils forment une seule unité, parce qu’ils renvoient tous à la même réalité, mais chacun donne à l’Amour une coloration particulière.
- Patienter, c’est aimer
- Chasser la rancune, c’est encore aimer
- Faire la vérité, c’est toujours aimer
L’Amour s’inscrit dans des actes concrets qui l’empêchent de s’évaporer dans le vague, comme en suspens entre ciel et terre, c’est-à-dire dans les nuages.
Ce réalisme l’invite à s’incarner dans les relations avec les plus proches, au lieu de s’évader dans les lointains.
Homélie de Mgr Guy Bagnard, 17 septembre 2014

Hymne à la Charité

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Je verrai des choses admirables si j’oriente tout vers la louange de Dieu et le bien des hommes.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
23 juillet 2021