Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Carême > Creuser un chemin

Creuser un chemin


Temps de Carême… temps offert pour revenir aux questions essentielles.

Fier de son savoir, de sa science, de sa technique, l’Homme moderne triomphant a, hier, voulu jeter aux orties les religions suspectées de n’être plus que des illusions, un « opium » pour le peuple…

Sans Dieu et sans projet, l’Homme a alors cru pouvoir affronter seul son existence. À défaut de se chercher des raisons de vivre, il a tenté de vivre sans raison. Vivre comme une course, comme un perpétuel étourdissement pour se donner l’illusion d’exister mais en fait pour se fuir, s’éviter, passer sans cesse à côté de soi-même. Mais à trop marcher loin de sa source, l’Homme affronte, tôt ou tard, les déserts du non-sens et de la déprime. Heureusement, chez bon nombre d’hommes et de femmes, rien n’a pu étouffer, une petite musique intérieure, le souffle léger d’une source trop longtemps tarie.

Fatigués d’êtres gavés, assommés par les mirages des images, le bavardage médiatique, la dictature de l’argent, de la consommation… ils sont aujourd’hui des milliers d’hommes et de femmes de tous âges et de tous milieux, à se mettre en quête d’une Source. Des milliers à vouloir désormais marcher sur les chemins de leur « Compostelle intérieur » qui, enfin, leur offriront une rencontre trop longtemps différée : celle de l’Homme avec lui-même, celle de l’Homme enfin debout sous les étoiles et qui se pose la seule question qui vaille : « Qui suis-je et qu’ai-je à faire de ma vie ? »

La vie spirituelle commence lorsqu’un homme, ou une femme, quittant l’armure de ses images et de ses personnages, ose affronter, nu et fragile, le mystère qu’il est à lui-même. La vie spirituelle s’épanouit encore lorsque cet homme, cette femme, découvre, étonné, que son propre mystère est le porche qui l’ouvre au mystère de Dieu, l’Éternel, le Tout-Amour…

Chacun suivant son chemin propre… nous sommes des aventuriers de la foi, des guetteurs assoiffés de ce mystère-là. Paul Claudel disait : « Le grand besoin de l’Homme contemporain est la prière, la vie intérieure, la reprise à tout prix des relations avec Dieu. Nous mourons tous de faim et de soif. »

40 jours nous sont donnés pour creuser ce chemin de l’Aventure intérieure et creuser cette faim et cette soif-là.

D’après Bertrand Révillion
Source : CoopBelsud

Creuser un chemin

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.