Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Connaître > Marie de l’Incarnation > 2013 > Une visite pas comme les autres

Une visite pas comme les autres

Une visite pas comme les autres

En juin 2012, la communauté de Tours a eu la joie de recevoir pendant une semaine quatre sœurs Ursulines de la Fédération de Langue Allemande accompagnées de deux laïques très proches d’elles. Il s’agissait du groupe « Communication » de la Fédération.

Cette rencontre fut préparée pendant plusieurs mois, grâce aux liens tissés notamment par Sœur Marie-Pia Huwyler - suisse allemande - et Sœur Brigitte Werr, encouragées par Sœur Colette Lignon, notre Prieure.
En vue de cette rencontre, nous avions lu avec grand intérêt l’autobiographie passionnante de « Sr Paula, l’allemande rebelle, Tisa von der Schulenburg », qui fut Ursuline à Dorsten et continua à y exercer ses talents d’artiste.
Aussi avons-nous été très touchées de recevoir des mains de nos sœurs allemandes, dès leur arrivée, une sanguine originale de Tisa - qui a maintenant rejoint la Maison du Père.

Une grande joie de nous rencontrer

Ce fut pour nous toutes une grande joie de nous rencontrer.

Rencontrer Marie de l’Incarnation était leur premier objectif.
À travers la visite du Centre et de la Chapelle Saint-Michel ou à l’occasion du pèlerinage sur les traces de notre tourangelle, elles ont découvert sa vie étonnante, sa spiritualité et aussi comment elle explicite et concrétise par sa vie et dans ses Écrits ce qu’Angèle avait commencé à l’état embryonnaire.
Elles découvrirent Marie de l’Incarnation tel un commentaire vivant de la vie d’Angèle.

L’abbaye de Marmoutier, où fut Abbé Claude Martin, le fils de Marie de l’Incarnation, reçut leur visite, mais aussi le sanctuaire de la Sainte Face où est vénéré « le Saint Homme de Tours », Monsieur Léon Papin Dupont, grâce auquel le tombeau de Saint Martin fut retrouvé en 1890… et la Basilique reconstruite.
Le pèlerinage à Saint-Martin, ce grand Saint très connu en Allemagne, s’imposait !

Nos sœurs poursuivaient aussi une autre quête en venant nous voir :
mieux connaître l’Union Romaine et son Histoire.


La visite de l’ancien couvent de Blois leur tenait à cœur comme celle d’un lieu fondateur, départ de toute cette aventure !

Ce fut l’occasion de s’arrêter à Beaugency pour une courte visite à ce beau monastère du XVIIème siècle et d’y consulter d’intéressants documents d’archives !
Enfin, il était impossible de ne pas visiter un peu la région : nos sœurs en profitèrent pour rejoindre la communauté d’Angers et admirer les fameuses tapisseries de l’Apocalypse et celles de Jean Lurçat…

Puis le Château de Chenonceau leur ouvrit ses portes !

Nos repas pris ensemble ont été l’occasion de partager toutes leurs découvertes. Une bonne réunion nous rassembla enfin, où elles nous ont parlé de leurs écoles, de leurs communautés, de leurs activités, de leurs soucis et de leurs joies. Nous avons également répondu à leurs questions concernant notre Province et l’Union Romaine.
Chaque soir, la célébration des Vêpres où se mêlaient nos deux langues, nous faisait vivre cette communion fraternelle encore plus intensément.


Un mois plus tard, Sr Genoveva Klein et Anneliese venues de Düren
étaient aussi des nôtres pour quelques jours.

Beaucoup de bons souvenirs nous habitent depuis !
Et même… à leur invitation, quatre d’entre nous s’apprêtent à les rejoindre en Allemagne ! Une belle aventure qui se poursuit !

Nous vous partageons quelques-unes de leurs impressions :
« Lors de notre visite nous avons appris beaucoup de choses sur Marie Guyart, Saint-Martin, Tours et la Loire.
Cependant ce qui nous a le plus durablement impressionnées est l’accueil fraternel avec lequel la communauté nous a reçues. Nous y avons fait l’expérience d’une grande ouverture humaine, associée à un sincère intérêt pour apprendre quelque chose sur l’histoire de la Fédération, nos communautés et leurs situations.
Il apparut très vite qu’une histoire commune nous unissait depuis beaucoup plus longtemps que lors de la distance qui s’est créée après la fondation de l’Union Romaine : par exemple avec la question : « Êtes-vous de Bordeaux ou de Paris ? » ; sans parler de notre amour commun pour Sainte Angèle et l’empreinte de sa spiritualité…
Les merveilleuses tapisseries, anciennes et nouvelles que nous avons pu admirer à Angers, nous suggèrent que nous œuvrons ensemble à une même « tapisserie ursuline ».
Qu’il est beau d’en inventer ensemble le dessin.
Au revoir, à Cologne en mai 2013 ! »

Tours, mars 2013

Une visite pas comme les autres

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.