Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Vie de l’Eglise > Une révolution de la tendresse

Une révolution de la tendresse

Dans un long message vidéo, le Saint-Père appelle la Silicon Valley à participer à sa "révolution de la tendresse".
Technology, Entertainment, Design

Une vidéo de 18 minutes, sous-titrée en plus d’une vingtaine de langues, c’est dire combien le pape François tenait à s’inviter aux discussions du TED2017, qui rassemble du 24 au 28 avril, à Vancouver (Canada), des experts et créateurs issus du monde des nouvelles technologies et de la science, sur le thème « The future you ». Ces conférences TED (Technology, Entertainment, Design) ont été créées en 1984 par Richard Saul Wurman, en Californie, pour diffuser des idées innovantes. L’intervention d’un Pape dans ce genre de conférence est une grande première, et entendre résonner des noms comme Mère Teresa, le Bon samaritain — comme il le fait dans ce message, préconisant des concepts comme « révolution de la tendresse », « pouvoir et humilité », « espérance chrétienne » — fait de cette intervention un événement dans l’événement.

Un avenir à contre-courant
« Comme ça serait merveilleux si la croissance de l’innovation scientifique et technologique créait plus d’égalité et de cohésion sociale ! Et merveilleux, alors qu’on découvre de nouvelles planètes, de redécouvrir les besoins de nos frères et sœurs qui orbitent autour de nous ! », a déclaré le Pape face à tous ces esprits créatifs, la plupart issus du monde des start-up. « Eh oui, l’amour du prochain requiert une attitude créative, concrète et ingénieuse », mais les bonnes intentions et les formules convenues, utilisées « trop souvent » pour « apaiser » les consciences, ne « suffisent pas », a-t-il poursuivi. Construire l’avenir est une affaire de « relations interpersonnelles » et non « d’individualisme », qui ne dépend donc pas uniquement « des élus, des politiciens, des dirigeants de grandes entreprises », mais de la volonté de chaque homme à reconnaître son prochain comme un individu et soi-même comme une partie du « nous » que forment tous les hommes.

Source

Pour voir la vidéo, c’est ici. Pensez à mettre le sous-titrage en français.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.