Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Marie de l’Incarnation Guyart > Documents > Un livre d’Henri Bremond

Un livre d’Henri Bremond

 

Sainte Marie de l’Incarnation

par Henri Bremond

Editions du Cerf 2014

Histoire du sentiment religieux en France

Tome VI


Dans le XVIIe siècle foisonnant des mystiques français, Marie de l’Incarnation n’a pas d’égal. Celle que Bossuet nommait la « Thérèse d’Avila française » bénéficie d’une exceptionnelle connaissance de Dieu. « Marie de l’Incarnation est l’une des plus sublimes contemplatives que l’Eglise universelle ait jamais connue. »

Femme de feu, d’abord mère à la tête de l’entreprise familiale tourangelle, Marie Guyart entre en religion chez les Ursulines. Elle s’embarque pour le Québec où elle fonde le premier monastère canadien. Educatrice des filles d’Indiens, conseillère du gouverneur du roi, telle est la sainte qu’Henri Bremond à finement étudiée, et que la pape François a canonisée.

Entre "Le Château intérieur" de Thérèse d’Avila et "Bérénice" de Racine, il faut désormais placer l’œuvre de sainte Marie de l’Incarnation, nouvelle fiancée du Cantique des cantiques. « Cette haute mystique est une vraie femme. Nous savons aussi qu’elle écrit à ravir. » Henri Bremond fait découvrir sa spiritualité : « Dans sa doctrine, autant que sublime, tout y est vrai. » Mine de rien, il donne aussi une méthode pour accueillir Dieu dans notre vie.

Vivre paru au Cerf le 28 Août 2014.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.