Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Lire ensemble > Un livre, Au coeur de l’épreuve

Un livre, Au coeur de l’épreuve


Avec l’amabilité de la radio RCF : HALTE SPIRITUELLE

Rester en vie au coeur de l’épreuve du cancer

Un témoignage décapant pour tous ceux que la souffrance fait douter.
Pasteur, Marianne Guéroult a vécu une épreuve de foi face à la maladie.
Son livre est à la fois un cri et une délivrance.
Marianne Guéroult est pasteur de l’Église protestante unie de France. Un ministère qu’elle a dû mettre entre parenthèses pour lutter contre un cancer. Dans "Au coeur de l’épreuve", édition Empreinte Temps Présent elle évoque sa "traversée du désert" et la façon dont la maladie a été une épreuve de foi.
C’est un témoignage poignant que livre Marianne Guéroult, précieux pour tous ceux que l’épreuve ou la souffrance font douter. Nul discours lénifiant ou convenu mais un cri, formulé en poèmes et en prose "Pour "soulager quelque chose".
L’auteur y décrit l’aridité, la soif d’aller mieux et de retrouver de "vraies relations humaines". Car la maladie isole : "Même si je suis entourée, je suis seule avec cette maladie, elle est là dans mon corps, je suis seule à me battre." Une souffrance à la fois physique et psychique, qui est aussi une épreuve de foi.

L’ÉPREUVE DE FOI
Dieu, qu’elle pensait "à côté" d’elle, a été "terriblement absent". "J’ai cru avoir perdu la foi", confie Marianne Guéroult. Pire, celle qui a été aumônier des hôpitaux en est venue à croire un instant que Dieu la punissait en lui envoyant cette épreuve. Elle a réalisé combien était tentant ce besoin humain de combler un vide, en prenant Dieu pour coupable.
C’est que ce cancer, "rien ne le justifiait", dit-elle. Mais si Dieu est amour, "s’il existe : il ne peut pas vouloir l’épreuve pour l’humain".
La présence du Christ a toujours été fondamentale dans la vie de Marianne Guéroult. Malgré cela, la croyante confrontée à la souffrance n’a pas su dire en quoi le don de sa vie sur la croix a pu l’aider dans l’épreuve.
Peu à peu, en lisant les textes et en "acceptant qu’ils puissent ne rien signifier" elle a réalisé qu’ils pouvaient lui "parler autrement".
"La parole de Dieu peut me toucher parce que je suis vivante aujourd’hui."
ÊTRE DEBOUT : À L’INTÉRIEUR
Quand, dans l’Évangile, Jésus révèle à la Samaritaine qu’il existe en nous une source de vie inaliénable, il lui permet de se connecter à la force de vie qui est en elle. Un passage de l’Évangile qui a considérablement aidé Marianne Guéroult. "Il y a en nous de quoi tenir debout dans la vie", dit-elle.
Être debout, c’est-à-dire à l’intérieur : "On peut être alité, il y a une façon d’être debout à l’intérieur, dans une sorte de dignité humaine."
Les textes bibliques l’ont remise "dans la vie". Marianne Guéroult a vécu un véritable tournant dans l’épreuve de sa maladie. Elle peut désormais dire : "Aujourd’hui je suis vivante, je ne veux pas mourir morte.
Si je dois mourir je veux mourir vivante.
La parole de Dieu peut me toucher parce que je suis vivante aujourd’hui."



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.