Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Ste Angèle Merici > Conférences > Sainte Angèle formatrice

Sainte Angèle formatrice

Angèle Merici - formatrice
Canada Trois Rivières

Lorsqu’Angèle organise la fondation de la Compagnie de Sainte Ursule le 25 novembre 1535, elle confie à se filles une Règle. Celle-ci est le fruit de plusieurs années passées à former les nouveaux membres de cette jeune société spirituelle. Les paroles de sa Règle nous révèlent les qualités de la formation qu’elle leur a donnée. Elle commence par axer toute leur vie en Dieu Trinité ; puis tout en se montrant très respectueuse de leur liberté spirituelle, elle leur donne fermement des consignes pratiques pour la vie de tous les jours, les prépare au combat spirituel, s’occupe maternellement des sœurs en difficulté, et enfin, assure le soutien de collaboratrices et l’exemple de modèles à suivre.

I UNE FORMATION CENTREE SUR DIEU

Angèle commence en confiant celles qui entrent dans la Compagnie à la Sainte Trinité : « Au nom de la bienheureuse et indivisible Trinité » (R Pr 1), à Dieu, Père, Fils et Esprit, en qui va se déployer toute la préparation des membres de la Compagnie jusqu’au don total d’elles-mêmes.

LE DIEU QUI EST PERE
C’est Dieu qui a accordé « la grâce de vous séparer de ce monde misérable et de vous unir ensemble pour servir sa divine Majesté » (R Pr 4). Ce choix de Dieu est une grâce inestimable et, ajoute Angèle, « vous devez Le remercier infiniment de ce qu’à vous spécialement, Il ait accordé un don si singulier » (R Pr 4). Elle évoque les conséquences de ce don : « Efforcez-vous, de tout votre pouvoir de vous conserver dans l’état où Dieu vous appelle (R Pr 9), car Il n’y a pas de différence entre dire franchement : Je ne veux plus servir Dieu et ne pas vouloir les voies et les règles pour se maintenir à son service » (R Pr 14).

Après avoir énuméré les obstacles et les pièges du démon, Angèle se montre rassurante : « Vous ne devez pas vous effrayer pour cela (R Pr 22). J’ai cette foi et cette espérance, fermes et inébranlables, en l’infinie bonté de Dieu : non seulement nous surmonterons facilement tous les périls et adversités, mis nous les vaincrons avec grande gloire et grande joie » (R Pr 25). Et Angèle les invite au courage : « Embrassons cette sainte Règle que Dieu dans sa grâce nous a offerte » (R Pr 28).

Après avoir encouragé ses filles, Angèle les appelle à avoir confiance en Dieu, car « Dieu et lui seul sait, peut et veut pourvoir, Lui qui ne veut que notre seul bien et notre seule joie (R 10, 15). Nous passerons même cette très courte vie dans la consolation, et chacune de nos douleurs et tristesses se changera en joie et allégresse, et nous trouverons les routes épineuses et rocailleuses fleuries pour nous et pavées de dalles d’or très fin » (R Pr 26-27), allusion à une voie réservée aux nobles de Brescia, où effectivement on avait posé des dalles recouvertes d’or.

Pour Angèle : « Dieu premier servi ! » Celles qui entrent dans la Compagnie doivent avoir « l’intention de servir Dieu… joyeusement ! » (R 1,1-3). Et tout le reste en découle : la prière, le jeûne, la pauvreté, la virginité et l’obéissance, l’amour fraternel et le soin des unes et des autres. Angèle s’étend longuement sur la prière « par laquelle on obtient de Dieu la grâce de la vie spirituelle » (R 5, 4), parce qu’il faut « toujours prier à cause du besoin spirituel qu’on a du secours de Dieu » (R 5,5). Elle exhorte chacune à « élever son esprit à Dieu et à s’y exercer chaque jour » (R 5, 15). A l’oraison mentale, elle ajoute l’Office de la Sainte Vierge et les sept Psaumes de pénitence parce que « en disant l’Office on parle avec Dieu » (R 5, 10).

Sainte Angèle formatrice

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.