Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Contes de Noël > Répare ma maison

Répare ma maison

« Répare ma maison ! »

Un vendredi soir de décembre, dans la charmante petite ville de Vieille-Eglise-sur-Seine, un portable (parmi les 59 840 000 portables français) sonne !

Mur fissuré
Allo ? Oui, entreprise Dassise… Que puis-je faire pour vous ?... Le mur de votre jardin se fissure… Oui, il pourrait y avoir des dégâts avec le gel de l’hiver….
Euh, J’ai un créneau samedi dans trois semaines… vers 18 heures… Au revoir Madame.

François, d’un geste las, range son téléphone. Du travail, encore du travail… Oh ! Il ne va pas se plaindre : son entreprise de maçonnerie est prospère. Il fait vivre correctement sa famille.

Claire, sa tendre petite femme, assume toute la gestion et s’occupe à merveille du personnel. !

Non, il ne va pas se plaindre… Pourtant, ce soir, il en a assez d’entendre « pouvez-vous consolider mon bâtiment… », « le mur du garage s’est écroulé… », « il me faudrait une cloison plus épaisse… »… Allez, François, consolide, isole, construit, édifie, répare, répare, répare… ! A certains moments, il en a plein le dos ! Pourtant il aime son métier ! Ah ! Aujourd’hui il est fatigué, tellement fatigué… la journée est finie… il va aller dîner avec Claire et les enfants… François se détend dans son fauteuil … il pense à ses deux petits qui deviennent grands, Damiano et Rufina… il se détend si bien… qu’il s’endort…

Au milieu de son sommeil, François rêve… un drôle de songe en vérité… Il entend Dieu lui parler… comme il parlait à Jacob, à Joseph ou à Jonas… ainsi qu’il est écrit dans les récits bibliques…

- Papa ! On mange !

Damiano et Rufina tirent leur père par la manche. François émerge difficilement des nuages…

- Oh ! Les enfants ! J’ai dormi…
François, les yeux dans le vague, s’assoit à la table familiale :
- J’ai fait un rêve… un rêve hors du temps… un rêve comme on en faisait à l’époque des Hébreux, ou au Moyen Age… Dieu est venu me parler…
- Mon chéri, tu es vraiment fatigué ! dit Claire.
- Raconte, Papa ! Raconte ! disent Damiano et Rufina en chœur.
- Eh bien voilà ! Je roulais sur le périphérique avec ma camionnette pour transporter du placoplâtre… quand Dieu est venu s’asseoir à côté de moi, sur le siège passager…
- Tu lui as dit de mettre sa ceinture ! dit Rufina.
- Non, il l’a mise de lui-même… car Dieu se sent en danger !
- En danger ! Dieu ne peut pas être en danger ! dit Claire.
Je ne suis pas saint François


- Si, il m’a dit, tout tremblant : « Répare ma maison ! ». Je lui ai répondu, tout énervé :
- « Ah ! Seigneur, tu ne vas pas t’y mettre, toi aussi ! Répare, répare, répare… tu le sais, toi, qu’en ce moment j’ai trop de travail !
- Et puis d’abord, quelle maison ? Tu ne t’adresses pas au bon endroit,
- Seigneur,…, même si j’ai des origines italiennes, je ne suis ni Saint François, ni le Pape François … ».

Alors, Dieu est parti, me laissant tout triste avec ces trois mots : « Répare ma maison ! ».

Répare ma maison

Un grand merci à Marie-Françoise Cheveau.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.