Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Rencontrer > Vie des communautés > Quand tout s’écroule

Quand tout s’écroule

Qu’est-ce-qui fait vivre encore quand tout s’écroule ?
Une théologie à l’école des plus pauvres.

Qu’est-ce qui fait vivre encore lorsque tout s’écroule ? Durant trois ans, des théologiens et acteurs de terrain ont travaillé cette question à partir d’une lecture attentive d’interviews de personnes en grande précarité. Ils proposent de partager le fruit de cet itinéraire : leurs idées de départ ont été déplacées pour découvrir l’importance cruciale des liens humains porteurs, des appels à l’existence, de la promesse que la vie donnée contient, et du pardon. Peu à peu, c’est la question de l’espérance d’un salut qui s’est dessinée. Nous verrons comment ce thème marque ces récits, en s’efforçant de respecter la diversité des expressions.

Plus largement, cela pose la question de ce que la théologie peut recevoir de la part de celles et ceux qui vivent la grande précarité. Le vendredi 28 novembre soir, nous l’aborderons de manière très concrète, en lisant et commentant ensemble des récits de personnes marquées par la misère. Le samedi 29 novembre, ce sera une réflexion plus élaborée, mûrie par les échanges en séminaire.

La perspective d’ensemble cherche à honorer le rendez-vous de l’Église avec ceux qui d’habitude « ne comptent pas », afin qu’ils puissent être un peu plus « au centre du
cheminement de l’Église » (Evangelii Gaudium n° 198).

Avec la participation de Soeur Laure Blanchon.

Qu’est-ce-qui fait vivre encore quand tout s’écroule ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.