Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Formation à la prière > Prières > Prier avec un texte > Noël > Pour l’Epiphanie

Pour l’Epiphanie

A la plénitude des temps est venue aussi la plénitude de la divinité

Sermon de Saint Bernard pour l’Epiphanie

Voici manifestées la bonté et l’humanité de Dieu, notre Sauveur.
Rendons grâce à Dieu qui fait ainsi abonder notre consolation dans cet état de pèlerins, qui est le nôtre.

Avant que n’apparaisse son humanité, sa bonté aussi demeurait cachée. Certes, elle existait auparavant, car la miséricorde du Seigneur est de toujours. Mais comment aurait-on pu savoir qu’elle était si grande ? Elle faisait l’objet d’une promesse, non d’une expérience. Aussi beaucoup d’hommes n’y croyaient pas.
Sans doute, le Seigneur parlait sous des formes fragmentaires et variées, par les prophètes. Moi, disait-il, je forme des pensées de paix, et non de malheur.
Mais, que pouvait bien répondre l’homme quand il éprouvait le malheur et ne connaissait pas la paix ? Jusques à quand allez-vous dire : Paix, paix, alors qu’il n’y a pas de paix ? C’est pourquoi les messagers de la paix pleuraient amèrement, disant : Seigneur, qui aurait cru ce que nous avons entendu ?
Mais maintenant, que les hommes croient à ce qu’ils voient, car les affirmations du Seigneur sont vraiment infaillibles.

Voici que la paix n’est plus promise mais envoyée, non plus remise à plus tard mais donnée, non plus prophétisée mais proposée.
C’est comme un couffin plein de miséricorde que Dieu le Père a envoyé sur la terre ; oui, dis-je, un couffin que la Passion devra déchirer pour laisser se répandre ce qu’il contient : notre paix ; un couffin, peut-être petit, mais rempli. Un petit enfant nous a été donné, mais en lui habite toute la plénitude de la divinité.
Lorsqu’est venue la plénitude des temps, est venue aussi la plénitude de la divinité. Elle est venue dans la chair, afin de se faire voir même de ceux qui sont charnels, et que son humanité ainsi manifestée permette de reconnaître sa bonté. En effet, dès que l’humanité de Dieu se fait connaître, sa bonté ne peut plus rester cachée. Et comment aurait-il pu davantage mettre en relief sa bonté qu’en revêtant ma chair ?...

Voici manifestée la bonté et l’humanité de Dieu notre Sauveur, dit l’Apôtre. Oui, quelles sont grandes et évidentes la bonté de Dieu et son humanité ! Quelle grande preuve de sa bonté il nous a donnée, en prenant tant de soin pour ajouter à l’humanité le nom de Dieu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.