Bouton Menu Mobiles

Accueil > Rencontrer > Fraternité IDEM > Nouvelles d’IDEM

Nouvelles d’IDEM

Dimanche 7 février 2016

La Fraternité « Insieme Dans l’Esprit Méricien »
s’est retrouvée à Serviam
pour sa journée de rencontre habituelle.

Dès 9 heures du matin, la réunion a commencé, comme d’habitude par la prière de Sainte Angèle que nous avons coutume de dire ensemble.
Puis, nous avons réfléchi sur l’Année Sainte, sur son enracinement biblique et son histoire dans l’Eglise depuis le début du second millénaire.
Nous avons expliqué chacun des rites proposés par l’Eglise pour accomplir le pèlerinage de cette année exceptionnelle.
Le Pape François a voulu que cette « Année Sainte extraordinaire » soit aussi l’année de la miséricorde.
Il a été profitable de prendre du temps pour expliquer ce mot plutôt désuet.
Car s’il est sorti de notre vocabulaire courant, sa réalité demeure : il dit la tendresse et la bonté qui va jusqu’au pardon.
Le pontificat du Pape François est marqué depuis le début par ce thème.
A son premier Angelus, le 17 mars 2013 il a dit : « Ressentir la miséricorde, ce mot change tout. C’est ce que nous pouvons ressentir de mieux : cela change le monde. Un peu de miséricorde rend le monde moins froid et plus juste. Nous avons besoin de bien comprendre cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui a une telle patience... Souvenons-nous du prophète Isaïe, qui affirme que même si nos péchés étaient rouges écarlates, l’amour de Dieu les rendra blancs comme neige. C’est beau, la miséricorde !...
N’oublions pas cette parole : Dieu ne se fatigue jamais de nous pardonner, jamais ! Alors, quel est le problème ? Le problème est que nous, nous nous fatiguons ! Lui ne se fatigue pas de pardonner, mais nous, parfois, nous nous fatiguons de demander pardon.
Ne nous fatiguons jamais ! Lui est le Père plein d’amour qui toujours pardonne, qui a ce cœur de miséricorde pour nous tous. Et nous aussi apprenons à être miséricordieux avec tous. »

La matinée se termine autour d’une méditation du texte de l’Evangile de l’enfant prodigue.
Approfondissement…

A midi, changement d’occupations !
Certains restent dans la salle de réunion afin de la transformer en salle de « fête » pour l’après-midi, pendant que les autres montent en communauté où les Sœurs nous attendent, ainsi que nos invités, pour un repas « insieme ».
Tous arrivent et nous partageons ce repas amical plein de joie, après avoir fait connaissance.
Convivialité et partage !

Une surprise et une délicatesse d’Angèle pour sa fête :

Stéphanie explique alors d’où provient le bronze de Sainte Angèle dont chacun va recevoir une image : une trouvaille stupéfiante d’un voisin de son oncle, dans une déchetterie près de Metz !

Un beau cadeau pour nous, reçu dans la semaine du 27 janvier.

D’Allemagne, Sœur Brigitte Werr a pu nous donner le nom de l’artiste : Egino Weinert (3 mars 1920 – 4 septembre 2012), de Cologne.

Emerveillement !


Le moment culminant de la journée :
Ce sera à 14 heures, dans la chapelle de Serviam, l’engagement d’un nouveau membre de la Fraternité.
Une célébration a réunion sœurs, invités et la Fraternité autour de Romain, qui, après deux auprès de la Fraternité, a décidé de s’y engager.
Action de grâce !

La fête continue !
Tout l’après-midi, nous nous retrouvons à la salle Sainte Angèle pour des animations préparées dans le plus grand secret par les membres de la Fraternité.
_Chacun s’y est donné à fond ! Et jeu pour obtenir sa « canonisation, sketch qui a mis en scène Jean-Paul II et Marie de l’Incarnation, et détente autour de chansons ont fait passer à tous un moment plein de convivialité.
Tout se termine par un goûter.
Joie !

IDEM Fête de sainte Angèle

 

Sœur Marie-Thérèse Masset

9 février 2016


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.