Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Justice et Paix > 2014-2018 Au défi de l’écologie et des migrations > Je m’appelle Mercy

Je m’appelle Mercy

Naissance de "Mercy" née sur un bateau humanitaire le 21 mars 2017

Eurovision

La chanson "Mercy" du duo Madame, Monsieur est inspirée de la naissance d’un bébé du même nom, né sur un bateau humanitaire, le 21 mars 2017. Un an après, que sont devenus Mercy et sa maman ?

Il y a un an, Taiwo, une jeune nigérienne fuit son pays dévasté par la guerre. Enceinte de 8 mois, elle est recueillie par un bateau humanitaire avec d’autres migrants et accouche à bord. Elle donne alors naissance à un petit garçon appelé Mercy. La photo du petit bébé, largement diffusé sur les réseaux sociaux, fait le tour du monde. Bouleversé par cette histoire, le duo français « Madame, Monsieur » compose une chanson inspirée de ce drame. La chanson est née, elle s’appelle « Mercy » et s’apprête à défendre les couleurs françaises lors du concours de l’Eurovision.

Eurovision 2018

Que sont-ils devenus depuis un an ?
La mère, qui avait accosté en Italie, est restée en Sicile avec son bébé. Tous les deux vivent désormais dans le plus grand centre de réfugiés d’Europe de Mineo, à 60 kilomètres de Catane. Ce grand centre, situé en plein désert, accueille 4000 réfugiés. Dans les 300 pavillons que compte ce centre, s’entassent des demandeurs d’asiles aux multiples nationalités. Retrouvée par un journaliste de France 2, Taiwo dit attendre, comme tous les autres réfugiés, une réponse à sa demande d’asile. « Je n’ai absolument personne et je veux que mon bébé arrête de souffrir, ici dans ce camp », confie-t-elle.

Ignorant, jusqu’au mois d’avril dernier, l’existence de la chanson inspirée de son histoire, elle espère cependant que cette dernière pourra alarmer la société sur la situation des réfugiés. « C’est très joli, je prie Dieu que cette chanson soit une réussite », a-t-elle déclaré en écoutant la chanson.

Source : Aleteia

Chanson de Madame, Monsieur. Eurovision 2018
Je suis née ce matin
Je m’appelle Mercy
Au milieu de la mer
Entre deux pays, Mercy
C’était un long chemin et Maman l’a pris
Elle m’avait dans la peau, huit mois et demi, oh oui
Huit mois et demi
On a quitté la maison, c’était la guerre
Sûr qu’elle avait raison, y’avait rien à perdre, oh non
Excepté la vie
Je suis née ce matin, je m’appelle Mercy
On m’a tendu la main et je suis en vie
Je suis tous ces enfants que la mer a pris
Je vivrai cent mille ans, je m’appelle Mercy
Si il est urgent de naître
Comprenez aussi
Qu’il est urgent de renaître
Quand tout est détruit
Mercy
Et là devant nos yeux y’avait l’ennemi
Une immensité bleue peut-être infinie, mais oui
On en connaissait le prix
Surgissant d’une vague, un navire ami
A redonné…
Je suis née ce matin, je m’appelle Mercy
On m’a tendu la main et je suis en vie
Je suis tous ces enfants que la mer a pris
Je vivrai cent mille ans, je m’appelle Mercy
Derrière les sémaphores
Serait-ce le bon port, que sera demain ?
Face-à-face ou main dans la main
Que sera demain ?
Je suis née ce matin, je m’appelle Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Paroliers : Jean Karl Lucas / Emilie

Je m’appelle Mercy


Mai 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.