Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Les Ursulines > Témoins > Martyre de Roumanie

Martyre de Roumanie

Sœur Gabriella Haidù

Soeur Gabriella

Soeur Gabriella est née le 8 janvier 1915 à Csik-Madaras, en Roumanie centrale. Elle termina ses études secondaires chez les Ursulines d’Oradea.

Après son baccalauréat, en 1933, elle demanda à devenir Ursuline. Elle fit sa première année de Noviciat à Eger, en Hongrie, et sa seconde année en France, à Beaugency.

Après sa Profession religieuse, elle revint en Roumanie où elle fit des études universitaires d’Histoire et de Géographie. Puis, dans l’école des Ursulines, elle fut professeur, éducatrice et animatrice d’un mouvement
de spiritualité pour les jeunes.

En 1949, après la dispersion de la Communauté par les communistes, elle trouva refuge dans sa famille à Targu-Mures et trouva un poste de professeur dans une école d’Etat.

En 1961, elle fut arrêtée pour avoir fait le catéchisme, jugée par un tribunal militaire, et elle disparut, emprisonnée personne ne savait où.

En 1963, sa famille reçut la notification officielle de sa mort, le 2O avril, à l’hôpital militaire d’Oradea. Elle avait été inhumée dans le carré des prisonniers dans le grand cimetière d’Oradea. La Prieure réussit à savoir où et à faire transporter secrètement sa dépouille mortelle là où étaient enterrées les Ursulines.

Soeur Gabriella réalisait l’idéal donné par Sainte Angèle :
C’était une âme intérieure, chercheuse de Dieu, qui avait aussi un grand zèle apostolique.
Elle était simple, agréable dans les relations, fraternelle en Communauté.
Elle était fervente et généreuse. Ses élèves avaient pour elle beaucoup d’estime et d’affection.
En prison, elle, où souffrit beaucoup, elle rayonna près de ses co-détenues dont l’une dira : "un ange est venu parmi nous" .

Sister Gabriella was born on January 8, 1915, at Csik-Madaras, in central Romania. She ended her secondary school at the Ursulines’ in Oradea.
After her baccalaureate, she asked to become an Ursuline in 1933. She spent the first year of her Novitiate at Eger, in Hungary, and the second one in France, at Beaugency.

After her religious Profession, she returned to Romania, where she pursued university studies in history and geography. Then, she became a teacher, an educator, and a moderator of a spiritual movement for young people at the Ursuline school.

In 1949, after her community was dispersed by the Communists, she found refuge in her family at Targu-Mures and found a position as a teacher in a State school.

In 1961, she was arrested for having given catechism lessons, condemned by a military court, and disappeared. Nobody knew where she was imprisoned.

In 1963, her family received the official notice that she had died on April 20, at the military hospital of Oradea. She was buried in the prisonners’ square of the big cemetery in Oradea. Her Prioress managed to know where she was and had her remains secretly carried to the Ursulines’ burial place.

Sister Gabriella realized the ideal given to us by Saint Angela.
She lived a deep interior life, sought for God, and also displayed great apostolic zeal.
She was straightforward, had pleasant relations and fraternal ones in her community.
She was fervent and generous. Her students esteemed her and loved her very much.
She endured many sufferings in prison, but radiated among the other women prisoners. One of them said, “an angel has arrived among us."

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.