Bouton Menu Mobiles

Accueil > Devenir Ursuline > Témoignages > La joie de la mission

La joie de la mission

La joie de la mission

Témoignage de Sœur Marie-Armelle
à l’occasion de la profession de Sœur Agnès-Marie

Soeur Marie-Armelle

Le témoignage que je voudrais donner ce soir, tout simplement, c’est celui de la JOIE. La Joie d’avoir pu grâce à l’appel reçu du Seigneur, accompagner tant de jeunes qui m’ont été confiés et me sont encore confiés dans ma mission comme ursuline.
Que ce soit auprès des lycéens de Caen, des étudiants à Angers, à Caen et aujourd’hui à Paris, c’est toujours cette même joie qui m’anime et me confirme dans cet appel comme éducatrice à la suite du Christ.
En préparant ce témoignage, j’ai vu défiler beaucoup de visages, beaucoup de noms. Je sais que certains, adultes aujourd’hui, sont présents ici ce soir.
Tous ces visages de jeunes, je les ai conservés dans mon cœur car ils ont pris une place importante. Comment ne pas se laisser toucher par la confiance qu’ils m’ont accordée lorsqu’ils m’ont invitée à parcourir avec eux un bout du chemin qu’ils avaient commencé à emprunter. Oui, j’ai eu et j’ai encore aujourd’hui cette joie et cette chance de marcher avec chacun d’eux, d’être là, de les écouter.
Ce que je retiens de toutes ces routes empruntées, ce sont les paysages qu’ils m’ont fait traverser. Paysage fleuri, ensoleillé mais souvent aride, tortueux sans horizon. Le chemin était parfois rude, escarpé. Il a fallu traverser des gués ou rebrousser chemin. Oui, à chaque paysage correspond un visage, un nom aujourd’hui.
Ce qui me donne de la joie ce soir en revoyant avec vous tous ces visages, c’est d’avoir été témoin des traversées de chacun. Etre témoin de tous ces passages, de toutes ces résurrections, c’est cela la joie de notre mission.
Oui, je crois en ce que chaque jeune peut devenir, j’en ai été témoin.
Simplement ce soir quelques visages :
Celui d’une jeune qui, devenue maman de 4 enfants, n’arrivait pas à s’engager face au mariage. A chaque rencontre elle me rappelle combien elle est heureuse dans sa vie de couple et de maman ;
Celui de cette jeune qui, devant la difficulté des études, a essayé de mettre fin à sa vie et qui aujourd’hui m’annonce qu’elle vient d’avoir son concours et que la vie est belle ;
Celui de ce jeune qui après des relations difficiles avec ces parents me raconte comment l’accompagnement durant sa vie d’étudiant lui a permis d’établir aujourd’hui une belle relation ;

Soeur Agnès-Marie

Celui de cette jeune qui se sentait appelée à la vie religieuse mais qui, troublée devant cet appel, avait besoin d’être aidée sur ce chemin pour dire oui ;
Celui de cette jeune abandonnée dès son enfance par ses parents qui vient de s’engager professionnellement et semble réaliser sa vocation…
La liste est longue…
A l’exemple de Jésus, sur le chemin d’Emmaüs, j’ai eu la grâce, par ma vocation ursuline, de marcher à leur côté, d’être là simplement au bon moment. Grâce à eux, j’ai été témoin de la présence du Christ ressuscité agissant en chacun d’eux. Les aider à Le reconnaître, voilà notre mission et notre joie de vivre. Oui, la joie de notre mission, c’est d’être témoin de cette croissance humaine et spirituelle.
Ce soir avec sœur Agnès Marie je voudrais que nous rendions grâce ensemble au Seigneur pour tous ces jeunes rencontrés, pour toutes ces résurrections.
Seigneur Merci.

Témoignage


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Par la prière, je reconnais mon besoin continuel de Dieu.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
18 janvier 2018