Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Transfiguration > La Transfiguration

La Transfiguration

La transfiguration

Le Mont Thabor, où s’accomplit historiquement la Transfiguration de Notre Sauveur, est la plus haute montagne de la Galilée. C’est là que Jésus-Christ manifesta Sa Splendeur Divine aux trois disciples qui devaient être les témoins de Sa Douloureuse Agonie au Jardin des Oliviers, Pierre, Jacques et Jean.

Ce n’est pas une coïncidence. Ceux qui allaient le voir défiguré (« il n’avait plus figure humaine et son apparence n’était plus celle d’un homme » avait annoncé le prophète Isaïe au chapitre 52 verset 14 !), ce sont eux qui devaient, auparavant, l’avoir historiquement vu transfiguré.

L’Évangile nous affirme que son visage devint éclatant comme le soleil et ses habits blancs comme la neige : la gloire de Sa Divinité rejaillit sur tout Son Corps humain. Les prophètes Moïse et Élie parurent à Ses côtés et s’entretenaient avec Lui de la mort qu’Il devait souffrir à Jérusalem.

Les Apôtres furent ravis d’un événement si merveilleux, et Saint Pierre s’écria : « Seigneur, nous sommes bien ici. Faisons-y trois tentes, une pour Vous, une pour Moïse et une pour Élie ». Il parlait encore, quand une nuée lumineuse les couvrir, et une voix se fit entendre : « Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui J’ai mis toutes Mes complaisances, écoutez-Le ». A ce moment-là, « toute la Trinité apparut : le Père dans la voix, le Fils dans l’homme, l’Esprit dans la nuée lumineuse » (Saint Thomas d’Aquin, s. th. 3, 45, 4, ad 2).

La Transfiguration est aussi pour nous une préfiguration de notre résurrection promise (Jean 14, 1-4). C’est une Vérité de Foi et l’Église nous le rappelle chaque Dimanche dans le Credo : "et expecto resurrectionem mortuorum". Après notre mort, ceux et celles qui auront choisi, avec l’Église pour Mère, le difficile chemin (Matthieu 7, 13-14) de la sainteté pourront s’entendre dire : "Venez, les bénis de mon Père ; recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la Création du monde" (Matthieu 25, 34).

Grande sera alors notre joie ! Grande sera alors - au temps de la résurrection finale - notre propre transfiguration !

La transfiguration

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.