Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Avent > Le Dieu des surprises

Le Dieu des surprises

Notre Dieu : le Dieu des surprises

L’Avent est « un temps pour marcher et aller à la rencontre du Seigneur, un temps pour ne pas rester immobiles », a expliqué le pape dans son homélie du 28 Novembre 2016, lors de sa messe matinale. Il a donné trois attitudes pour préparer son cœur à rencontrer le Seigneur : « vigilants dans la prière, actifs dans la charité et jubilants dans la louange ».

Et de préciser que la charité fraternelle n’est « pas seulement donner l’aumône » mais aussi « supporter les personnes qui m’ennuient, supporter à la maison les enfants quand ils font trop de bruit, ou le mari ou la femme quand il y a des difficultés, ou la belle-mère… ».

Le pape a aussi insisté sur « la grande surprise » du Seigneur qui « ne reste pas immobile », qui « me cherche, avant que j’aie commencé à le chercher ». Dieu « nous a cherchés en premier … Nous faisons un pas et lui en fait dix ». « Notre Dieu est le Dieu des surprises, a-t-il poursuivi, le Dieu qui nous cherche, qui nous attend, et il nous demande seulement le petit pas de la bonne volonté ». Il s’agit d’avoir « la volonté de le rencontrer ».

Citant Benoît XVI, le pape François a rappelé que « la foi n’est pas une théorie, une philosophie, une idée, c’est une rencontre… avec Jésus ». Celui qui n’a pas « rencontré sa miséricorde » peut « réciter le Credo par cœur, mais ne pas avoir la foi ». Ainsi « les docteurs de la loi savaient tout de la dogmatique à cette époque, tout de la morale à cette époque, mais ils n’avaient pas la foi, parce que leur cœur s’était éloigné de Dieu ».
Le choix est donc simple : « s’éloigner ou avoir la volonté d’aller à la rencontre » de Dieu.

Source : Zenith. Anne Kurian 28 Novembre 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.