Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Semaine Sainte > Jeudi Saint

Jeudi Saint

Lavement des pieds

Qu’avons-nous fait de l’Homme ?
C’est la question que nous pose cette Liturgie du Jeudi Saint.
Qu’avons-nous fait de l’Homme ?

Si nous avions compris l’Evangile de Jésus, est-ce que le monde se trouverait dans l’état où il se trouve aujourd’hui ? Evidemment, non !

Car justement cette Liturgie du Jeudi cumule, en quelque sorte, toutes les consécrations de l’Homme par Jésus-Christ. Le « Mandatum », la dernière consigne de Jésus : « C’est à cela que l’on connaîtra que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez les uns les autres comme je vous ai aimés ». (Jean 13, 35)

Voilà donc le dernier mot du Christ ! Le dernier mot du suprême Prophète, le dernier mot du Fils de l’Homme et du Fils de Dieu : c’est d’aimer l’Homme et de faire de l’amour de l’Homme le test, le critère, la pierre de touche de l’amour de Dieu.

Et cet amour de l’Homme, Jésus va le manifester dans cette scène incomparable, inépuisable, bouleversante du Lavement des Pieds. Il va nous montrer Dieu à genoux devant l’Homme, devant l’Homme qui est le Royaume de Dieu, devant l’Homme qui porte l’infini dans son cœur, comme le dit le Pape saint Grégoire, exprimant cette nouveauté merveilleuse : « Le Ciel, c’est l’âme du Juste ».

Jésus à genoux devant l’Homme ! Il n’y a plus rien maintenant à ménager. Il ne s’agit plus de conduire les disciples par une parabole, il faut les mettre brutalement devant la réalité, car la catastrophe est imminente : le Sauveur du monde va être immolé, la toute-puissance de Dieu va connaître un formidable échec en apparence. Le Salut va venir par la mort sur la Croix.

Il faut donc que le vrai visage de Dieu s’imprime maintenant dans le cœur des disciples, et qu’ils sachent que Dieu, justement, est au-dedans d’eux-mêmes, d’une Présence confiée à toute présence humaine. C’est à cela que Jésus veut conduire ses disciples, c’est ce Royaume de Dieu qu’Il voulait ériger au-dedans de nous, nous révélant que le ciel est ici, maintenant, dans cette éternité de l’amour, au cœur de notre plus secrète intimité.

C’est donc là qu’il faut chercher Dieu, dans l’Homme ; et pour atteindre à la perfection chrétienne, il faut que tous les hommes ensemble constituent un seul corps, une seule vie, une seule personne en Jésus ; et tout cela, justement, c’est ce que l’Eucharistie va sceller.

Maurice Zundel
Ta Parole comme une source

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.