Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Marie de l’Incarnation Guyart > Conférences > Intériorité et engagement

Intériorité et engagement

Angèle Merici et Marie de l’Incarnation :
Leur message pour aujourd’hui – intériorité et engagement

Inspirées toutes les deux par un amour ardent du Seigneur, Angèle et Marie en ont tiré les conséquences dans leur vie quotidienne : prière intense et service inconditionnel des autres.

Intériorité et engagement

Dieu nous appelle. Dieu nous touche le cœur, nous invite à venir Le rencontrer par la prière. Avec Angèle nous pourrions dire, « Nous avons à le remercier sans fin de ce qu’à vous, spécialement, il ait voulu accorder un don si exceptionnel » (Règle Prol 5).Et elle ajoute, « Combien de personnes importantes (Nous pourrions dire, combien de ministres, de PDG, de présidents d’associations ou de banques) et d’autres de toute condition n’ont pas cette grâce ». (Règle Prol 6).

Les questions qui nous habitent sont souvent les suivantes : Comment trouver Dieu ? Comment mieux entrer en contact avec Lui ? En d’autres termes, comment mieux prier, puisque la prière est une sorte de ligne téléphonique qui nous relie à Lui. Alors, qui est Dieu pour nous ?

I. Angèle et Marie : vie de prière, vie intérieure

.../...

II. Angèle et Marie : leur engagement apostolique

Quand aujourd’hui nous parlons d’apostolat, notre première réaction et d’envisager tout ce que nous pourrions faire pour annoncer Jésus-Christ, soutenir et aider le prochain, nous engager en faveur des pauvres. Pour Angèle et Marie de l’incarnation, il n’en était pas ainsi. Elles considéraient d’abord comment Jésus-Christ, l’envoyé du Père, a sauvé le monde en s’offrant Lui-même par ses souffrances et par sa croix. Pour elles, être apôtres c’était d’abord et avant tout entrer dans les sentiments de l’Envoyé du Père, Apôtre par excellence. C’était participer spirituellement, par l’offrande de soi, aux souffrances de Jésus-Christ pour le salut du monde. C’était entrer dans l’esprit même du Christ et prendre sur soi ses intérêts.

Angèle, nous le savons, n’a pas fondé la Compagnie en lui donnant un engagement apostolique précis, mais dans sa manière de vivre et dans ses écrits, nous trouvons un esprit apostolique évident. Marie, de son côté, a vécu de cet esprit même avant de voguer vers le Canada. Nous verrons successivement quelques traits de cet engagement apostolique, comment elles ont, l’une et l’autre, traduit cet esprit dans leurs actions, et enfin un aspect plus caractéristique, celui de l’esprit de service.

Intériorité et engagement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.