Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Ste Angèle Merici > Conférences > Gouverner pour Dieu

Gouverner pour Dieu

Docile aux inspirations de l’Esprit, Angèle trace le portrait d’une supérieure selon son cœur : douceur, bonté, respect, ouverture, fondés sur la foi et sur l’amour.

Gouverner pour Dieu
Vision d’Angèle sur le gouvernement

Angèle a reçu de Dieu une mission exceptionnelle : fonder la Compagnie et la gouverner. Comment concevait-elle le gouvernement ? Comment exerçait-elle cette responsabilité ? Ce sera notre première partie. Ensuite, nous verrons les conseils donnés aux supérieures de la Compagnie pour le gouvernement, en utilisant leurs dons personnels.

Comme Angèle Merici qui gouvernait avec sagesse,
nous sommes appelés à l’imiter, en reconnaissance pour ses dons et les nôtres.
Nous cherchons à être informés des changements rapides
dans le monde, dans l’Eglise.
Notre réponse doit être créatrice et active.

I. Le gouvernement exercé par Angèle

Quelle vision Angèle avait-elle sur son propre gouvernement ?

La première chose qui nous frappe, ce sont les hésitations d’Angèle à accepter des responsabilités de gouvernement :

Nous savons par Cozzano, qu’elle a longtemps différé la fondation de la Compagnie. Elle hésitait et repoussait continuellement l’accomplissement de sa mission, se sentant trop indigne et incapable pour une si grande œuvre. Cozzano nous dit :

Bien que la Compagnie lui eût été inspirée dès son jeune âge, et divinement présentée…, toutefois, elle n’a jamais voulu la commencer tant que Jésus-Christ ne le lui eût point commandé, tant qu’il ne le lui eût pas crié au cœur, tant qu’il ne l’eût poussée et contrainte à la commencer et à la fonder (Epistola Confortatoria, 963r).

Commander, pousser, contraindre, ce sont là des expressions très fortes qui montrent combien le Christ a dû intervenir dans sa vie pour qu’elle se décide enfin à fonder et à gouverner la Compagnie. Certains auteurs postérieurs et certains artistes, comme Pompeio Ghiddi, présentent l’intervention du Christ sous la forme d’un ange qui flagelle Angèle afin de la forcer à accomplir sa mission. Il n’y a aucun document contemporain d’Angèle qui relate cette interprétation. La description de Cozzano est moins dramatique, mais elle nous fait comprendre qu’Angèle n’avait aucune envie d’assumer une responsabilité de gouvernement, et que seule une expérience spirituelle très forte l’a enfin persuadée de l’accepter, parce que Jésus-Christ le lui demandait.

Elle ne perd jamais de vue que c’est en raison d’un choix gratuit de Dieu qu’elle est appelée à ce service. Au début des Avis et du Testament, elle se dit indigne servante de Jésus-Christ, mais elle affirme aussitôt que cette indigne servante a été choisie par Lui :

Il lui a plu dans sa bonté infinie de se servir de moi comme de son instrument pour son œuvre, une telle œuvre et si grande, quoique je fusse moi-même une servante très insuffisante et très indigne. Il m’a aussi, dans sa bonté habituelle, donné et accordé une telle grâce et un tel don que j’aie pu les gouverner selon sa volonté, et pourvoir à leurs nécessités et à leurs besoins, surtout en ce qui contribue à les diriger et à les maintenir dans l’état de vie auquel elles ont été élues. (T Prol 6-9).

Dans sa bonté immense, Il m’a choisie pour être mère, vivante et morte, de cette si noble Compagnie, bien que pour ma part j’en sois très indigne, et m’ayant élue, il m’a aussi donné la grâce de pouvoir la gouverner selon sa volonté. (Av. 3, 4-5).

Angèle ne peut s’empêcher de montrer à ses filles le contraste entre ce qu’elle est vraiment dans sa pauvreté, son indignité et ses insuffisances, et la tâche à laquelle le Seigneur l’a élevée : elle est son instrument, pour une œuvre si grande, si noble, qui la dépasse. Et c’est Lui qui lui donne la grâce de gouverner selon sa volonté, surtout pour assurer une direction et un accompagnement spirituel, et pour pourvoir aux besoins de ses sœurs.

Avec le temps, Angèle se montre plus affirmative dans son rôle de gouvernement.

Gouverner pour Dieu

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.