Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Les Ursulines > Archives > La gazette des archives > Gazette n°30

Gazette n°30

La gazette des archives
n°30 du 30 décembre 2017

Le Noël des « Ursules » de France

Broderie des Ursulines d’Amiens

Près de la pauvre crèche
Où dort l’Enfant Jésus,
Dessus la paille sèche,
Ses petits pieds tout nus.
Dès la pointe du jour,
En toute diligence,
S’en viennent lui faire leur cour, Dans ce misérable séjour,
Les « Ursules » de France.

L’âme et le cœur en fête,
La Mère de Bermond
Avançait à leur tête
En faisant oraison.
Elle priait sans fin
La Vierge bénévole
De diriger, chaque matin,
Son cœur vers le soleil divin,
Comme le girasol.

Catherine de France,
Les yeux gonflés de pleurs,
Arrive de Provence
Confier au Sauveur :
« Oh ! Pas d’Ordre enseignant,
C’est trop dur, il me semble.
Jésus l’interrompt, souriant :
« Nous irons, ma petite enfant,
Faire la classe ensemble. »

Comme on lui cherchait noise,
Cécile de Belloy
S’échappa de Pontoise,
L’âme tout en émoi :
« Je veux vivre au Carmel,
En pauvrette cellule ! »
Mais le petit Dieu de Noël
Lui manda : « Si tu veux le ciel,
Il est à Sainte Ursule »

Ainsi la pastourelle
Conduisant son troupeau,
Mère Thomas, fidèle,
Vient contempler l’Agneau.
Aux pieds de son Jésus
Se pâma de la sorte
Que les petites, l’air confus,
Disaient : « Elle ne bouge plus,
Peut-être qu’elle est morte ».

Dans le jardin de France,
Voici, charmant bouquet,
Catherine et Clémence,
Damoiselles Ranquet.
Quand le mignon Sauveur,
Dans la flore ursuline,
Vit ces corolles de candeur
Il voulut pour fleurir son cœur,
Clémence et Catherine

Broderie des Ursulines d’Amiens
Le Noël des "Ursules" de France

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.