Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Connaître > La gazette des archives > Gazette N°20

Gazette N°20

15 mars 2015

La fondation des Ursulines de Naxos (Grèce)
Une fondation étalée dans le temps
 :

Dès l’arrivée des Jésuites sur l’ile en 1627, les naxiotes ont désiré avoir une école pour leurs filles. Les Jésuites leur conseillent de faire venir des Ursulines. Le P. Blézeau, sj., qui rédige, en 1639, une petite histoire de l’ile la termine par un projet d’installation d’un couvent d’Ursulines. Faute de ressources suffisantes, le projet n’aboutit pas.

La guérison miraculeuse, en 1670, d’une noble dame de la famille des Sforza par une relique de saint François Xavier sera l’occasion de l’établissement d’une petite école. La mère de cette jeune femme par reconnaissance de cette guérison fait alors le vœu de revêtir l’habit de l’apôtre des Indes. Les Jésuites lui conseillent de prendre l’habit des Ursulines. Elle le fait ainsi qu’une femme « qu’elle gardait dans sa maison pour l’amour de Dieu ». La fondatrice décède rapidement.

Le supérieur des Jésuites, le père Robert Sauger, sj., en 1675, supplié par les habitants de l’ile, entreprend des démarches à Paris et parcourt même différentes capitales d’Europe afin de rassembler des fonds pour un futur monastère.

A Paris, il fait connaissance avec monsieur Jean Thomas, conseiller honoraire du roi au Châtelet, qui s’intéresse à cette cause et y consacre la fin de sa vie et sa fortune. Il envoie des fonds et écrit régulièrement au Jésuite ou à l’évêque pour faire avancer le projet. Durant ce temps Mgr Giustiniani donne le « Kastro » pour le couvent. Avec l’argent reçu, une église s’élève au gré des ressources. En 1705, la supérieure du Faubourg St Jacques à Paris envoie un « ballot » contenant des Constitutions, des Règlements, et une poupée avec le modèle du costume. La demande de l’évêque à Paris et à Rome d’envoyer des Ursulines n’aboutit pas.

En 1726, trois « Ursulines de maison » de Tinos - Compagnes de Ste Ursule vivant dans leur famille- veulent bien venir commencer un monastère. Mais la supérieure décède rapidement ainsi que la seconde religieuse. La troisième retourne à Tinos.

En 1739, Mgr Maturi donne l’habit à quatre jeunes filles du pays qui feront profession en 1741. La communauté est enfin fondée.

Prochain numéro en avril

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Par la prière on obtient de Dieu la grâce de la vie spirituelle.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
21 novembre 2018