Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Connaître > La gazette des archives > Gazette N°18

Gazette N°18

La Gazette N° 18

Un document émouvant

 

Ce document a été trouvé dans les archives des Ursulines de Blois, une lettre écrite en 1816 par la dernière supérieure des Ursulines du Faubourg Saint Jacques à Paris à la supérieure de Blois.

L’auteur de cette lettre ? Sœur Sainte Angèle Girodin. Elle avait 40 ans, en 1790, lors de l’interrogatoire effectué par les officiers municipaux pour savoir si les religieuses étaient bien libres dans leur vocation religieuse.

 

Madame Marie Marguerite Girodin Sr Ste Angèle nous a déclaré qu’elle est heureuse et contente dans son état et qu’elle désire y rester et a signé Sr Ste Angèle

 

Cette lettre est rédigée à l’occasion de l’envoi de la bulle de canonisation de Ste Angèle imprimée en français et en latin. En voici un extrait :

« Agréez, Ma très Révérende mère, les vœux heureux que j’ai l’honneur de vous offrir à l’occasion de la nouvelle année dans laquelle je le supplie de continuer à vous combler de ses Bénédictions spirituelles et temporelles ; veuillez aussi recevoir mes sincères félicitations sur l’heureux rétablissement de votre communauté et permettez que je vous supplie bien instamment de vouloir bien demander au Bon Dieu le rétablissement de la nôtre des Ursulines de la rue St Jacques. Je vous demande en grâce d’engager toutes vos dames à vouloir bien nous faire à ce sujet l’application d’une communion et d’un chapelet et les Litanies de Ste Angèle.

Je suis bien enchantée que cette occasion nous procure le précieux avantage de resserrer les nœuds qui nous unissent en Notre Seigneur, et de vous assurer, Ma très honorée Révérende Mère, de tous mes sentiments de respect et d’attachement. Ayant l’honneur d’être dans l’Union des Sts et sacrés Cœurs de Jésus et de Marie

Votre très humble et très obéissante Servante Sr Ste Angèle Supérieure des Ursulines de Paris Saint Denis, rue des Ursulines, ce 14 décembre 1816.

P.S. J’ai écrit à Rome pour savoir à quel temps nous devons faire la fête de Ste Angèle, sitôt la réponse venue j’aurai l’honneur de vous la communiquer. »

 

Quelle émotion, lorsque nous savons que Sœur Ste Angèle est décédée sans avoir vu le rétablissement de son couvent de la rue Saint Jacques, malgré tous ses efforts et les prières faites.

Prochain numéro en janvier 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Seigneur, reçois tout ce qui est à moi, en moi, et hors de moi.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
21 septembre 2018