Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Sacré Coeur de Jésus > Fêter le Coeur de Jésus

Fêter le Coeur de Jésus

Les lectures de la fête du Sacré-Cœur

Par Olivier Bourion, Prêtre du diocèse de St-Dié – Enseignant au CAEPR de l’Université de Lorraine

Tout comme celles du dimanche, les lectures de la solennité du Sacré-Cœur de Jésus varient en fonction de l’année liturgique. Une approche attentive des textes choisis par le lectionnaire permet de comprendre comment l’Église fait contempler sous trois angles différents le mystère inépuisable de l’amour divin.

Chapelle du Sacré Coeur Saint-Saulve 1884

Avant d’ouvrir le lectionnaire il convient d’abord de se rappeler ce que signifie dans la Bible ce « cœur » que nous célébrons. Loin de se réduire à une métaphore sentimentale, il désigne le lieu le plus profond de l’humain, sanctuaire de son intériorité, de sa mémoire et de sa conscience. Fêter le Sacré-Cœur de Jésus, c’est donc quitter l’imagerie pieuse et romantique dans laquelle on l’a souvent confiné, pour entrer à « l’intérieur » du Christ et du mystère de son amour. Comment les lectures choisies par l’Église nous y aident-elles ?

Année B : Un cœur maternel qui contient la vie (Os 11, 1…9 ; Ep 3, 8…19 ; Jn 19, 31-37)
Les lectures de l’année B mettent en valeur le vocabulaire de la naissance et de la tendresse maternelle. Le prophète Osée nous tourne d’abord vers la tendresse d’un Dieu qui éduque patiemment son peuple comme une mère son petit enfant. C’est cet élan de miséricorde qui le porte à revenir sur son projet de punir Israël de ses fautes. Le cantique tiré du chapitre 12 d’Isaïe célèbre, quant à lui, la majesté de Dieu qui s’exprime dans l’histoire à travers son action en faveur de son peuple. L’antienne, tirée d’Is 12, 3, anticipe l’image de la source qu’on trouvera dans l’Évangile. Le magnifique passage de la lettre aux Éphésiens montre alors comment le Christ nous donne accès à la richesse du mystère de Dieu et nous invite à rester enracinés dans son amour. L’Évangile reprend tout ce qui précède et nous place au pied de la croix. Du côté de Jésus qui donne sa vie jaillissent le sang et l’eau, signe de l’enfantement de l’humanité nouvelle qui sort de son cœur ouvert. Pourquoi ne pas tirer parti de ces lectures, très riches, pour bâtir une prédication sur le baptême, sacrement où Dieu nous engendre à sa vie et nous fait participer à l’intimité de son être ?

Lectures de la fête du Sacré Coeur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.