Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Lire ensemble > D’Eric Emmanuel Schmitt

D’Eric Emmanuel Schmitt

 

 

La nuit de feu

Eric Emmanuel Schmitt

Albin Michel, 2015


 

Dans ce livre où l’aventure se double d’un immense voyage intérieur, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle, montrant comment sa vie entière, d’homme autant que d’écrivain, découle de cet instant miraculeux.

« Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. »

Une nuit peut changer une vie.

À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en revient croyant, dix jours plus tard.

Loin de ses repères, il découvre une vie réduite à la simplicité, noue des liens avec les Touaregs. Mais il va se perdre dans les immenses étendues du Hoggar pendant une trentaine d’heures, sans rien à boire ou à manger, ignorant où il est et si on le retrouvera. Cette nuit-là, sous les étoiles si proches, alors qu’il s’attend à frissonner d’angoisse, une force immense fond sur lui, le rassure, l’éclaire et le conseille.

Cette nuit de feu ainsi que Pascal nommait sa nuit mystique va le changer à jamais.

Qu’ est-il arrivé ? Qu’ a-t-il entendu ?

Lumière, flamme, félicité, éternité…Tout a un sens.

« En rédigeant ces pages, j’ai tremblé, jubilé, haleté, retenu mon souffle, hurlé d’enthousiasme, perclus par tant d’émotions que ce livre m’envoya deux fois à l’hôpital…Inépuisable cette nuit de feu continue à modeler mon corps, mon âme, ma vie, tel un alchimiste souverain qui n’abandonnera pas son œuvre.

Une nuit sur terre m’a mis en joie pour l’existence entière.

Une nuit sur terre m’a fait pressentir l’éternité. Tout " commence ", nous confie l’auteur.

La nuit de feu


Marie Bruno Dufossé
Décembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.