Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Ste Angèle Merici > Conférences > Epouse et mère

Epouse et mère

Sainte Angèle, épouse et mère,
2 entretiens de Soeur Rita Gagné,
ursuline de l’Union Canadienne.

De Soeur Angèle Gagné

Premier entretien

Sans doute, vous verrez des merveilles (Sainte Angèle Merici).

Introduction

Je vais essayer de vous livrer l’essentiel de mes découvertes, de ce qui me fait vivre. Je vous remercie de me donner l’occasion de me "replonger" dans sainte Angèle Merici. C’est un trésor d’humanité que nous a laissé sainte Angèle. Et il me semble qu’il peut rendre service à bien des supérieures et supérieurs de communautés, mais plus largement encore à toute personne appelée à la fécondité de vie du pasteur. C’est un trésor d’humanité pour l’humanité.

A partir de la demande qui m’a été faite, et tenant compte de ce qui m’a davantage émerveillée, j’aimerais me situer d’une façon plutôt théologale, c’est-à-dire à partir du mystère de Dieu. Bien sûr, vous ne pouvez que vous attendre à sentir comme un petit frisson intérieur à entendre parler du thème de l’épouse du Très-Haut ; je souhaite que le frisson vous soit donné par surcroît ! En me situant ainsi à partir du mystère de Dieu, je voudrais éviter tout ce qui peut "sonner" un peu mièvre et agacer certaines sensibilités modernes à l’évocation même du terme "d’épouse" du Verbe.

C’est donc à partir du mystère de la fécondité de Dieu que je voudrais envisager les deux termes de notre charisme : épouse et mère. Fécondité créatrice de Dieu dans l’histoire, fécondité dans l’humanité (en théologie "ad extra") ; fécondité (mère) qui se réalise par la voie de la "conjugalité" (épouse). C’est ainsi que s’exprime le mystère de Dieu auquel nous voulons participer par appel et par grâce (charisme).

I - Participation au mystère de Dieu qu’est la création

Sainte Angèle Merici est sûre, d’une certitude que je dirais charismatique, que la Compagnie qu’elle finit par consentir à commencer, est une création de Dieu. Et que cette création commence et se continue dans l’espace et dans le temps par la voie de la conjugalité [1] entre elle et Dieu. Un appel de Dieu, c’est une parole de Dieu à laquelle Angèle a consenti pour que commence quelque chose de bon et de neuf à son époque. Et Angèle est sûre que cela va durer parce que cela vient de Dieu. Dieu a planté, qui va déplanter ?

La conjugalité, voilà le mystère à actualiser dans chaque aujourd’hui de notre histoire, personnelle et communautaire. Nous, nous sommes appelées à vivre ce mystère dans la virginité, alors que nos frères et soeurs mariés le vivent et le rendent actuel dans le choix du mariage. La virginité rappelle que le mystère de la vie est un don de Dieu ; le mariage rappelle sans cesse que ce mystère arrive dans la chair, dans l’histoire concrète par et dans le jeu de libertés conjuguées. Chacun des deux choix de vie met un accent lumineux sur l’un ou l’autre des deux pôles de la conjugalité. Angèle Merici ne va-t-elle pas chercher dans la conjugalité des rapports humains vécus dans la famille ses exemples pour nous rappeler les accents humains de notre vie, de notre fécondité, afin que nous puissions vivre notre charisme dans la chair, avec des mains humaines, un cœur passionnément humain.

Sainte Angèle, épouse et mère

[1Je sais que le mot "conjugalité" n’est pas au dictionnaire, mais je l’emploie quand même, c’est celui qui traduit le mieux ce que je veux dire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.