Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Liturgie > Epiphanie > Epiphanie... la galette !

Epiphanie... la galette !

La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une.
La première part est toujours la "part du pauvre", la "part de Dieu et de la Vierge" et elle était désignée par le plus jeune enfant de la famille.
Cette portion supplémentaire était destinée au premier pauvre qui se présenterait.
Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n’était pas rentré.
La part était rangée dans la huche jusqu’à leur retour, une façon de dire : "On a pensé à toi". S’il se gardait longtemps, sans s’émietter et sans moisir, c’était un bon présage.

La fève dans la galette remonte au temps des Romains. C’est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins. Au début de janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin au moyen d’une fève.

Recette pour une galette à la frangipane

Vous aurez besoin de :
- 500 g de pâte feuilletée
- 250 g de crème frangipane
- 1 jaune d’œuf
- 1 fève

La pâte feuilletée :

- 250 g de farine
- 125 g d’eau
- 5 g de sel fin
- 185 g de beurre

Dans un saladier : Disposer la farine en fontaine. Ajouter le sel, puis l’eau un peu tiède.
Malaxer du bout des doigts, en incorporant petit à petit la farine afin d’obtenir une boule de pâte homogène.
Inciser au couteau le dessus de la pâte assez profondément, en forme de croix. Vous obtenez 4 partie bien distinctes.
Envelopper la pâte dans une feuille de papier film et laisser reposer au frais 30 minutes minimum.
 
Disposer la pâte sur le plan de travail fariné.
Aplatir avec les doigts les 4 parties la boule de pâte.
 
Abaisser la pâte en respectant la forme de croix. Laisser le centre plus épais. Votre boule de pâte aplatie aura toujours une forme de croix avec un centre plus épais.
 
Placer sur le centre le beurre remis à température ambiante.
 
Rabattre un côté de la croix sur le beurre. Tapoter avec un rouleau à pâtisserie pour bien répartir le beurre.
 
Rabattre le côté opposé et tapoter à nouveau avec le bout du rouleau à patisserie afin de bien égaliser le beurre.
 
Rabattre ensuite le côté droit, puis pour finir le côté gauche.

Attention : pour le travail de la pâte qui va suivre, il faut toujours la travailler dans le même sens. A vous de repérer votre 1ère manière de faire et de la répéter ensuite 6 fois.
 
Abaisser une 1ère fois la pâte dans la longueur. La plier en trois, bord à bord.
Abaisser une 2de fois la pâte dans la longueur. La plier en trois, bord à bord.
Marquer la pâte en enfonçant 2 doigts. Cela signifie que la pâte comporte 2 tours. Ainsi il est facile de savoir le nombre de tours déjà realisés.
Envelopper la pâte et laisser poser au frais 30 minutes minimum. Une pâte feuilletée de base comporte toujours 6 tours.
 
Disposer la pâte à nouveau sur le plan de travail fariné. Abaisser la pâte dans la longueur et recommencer. Marquer la pâte en enfonçant 4 doigts.
Envelopper la pâte et laisser poser au frais 30 minutes minimum.
 
Disposer la pâte à nouveau sur le plan de travail fariné.
Abaisser la pâte dans la longueur et recommencer. Marquer la pâte en enfonçant 6 doigts.
Cette pâte est ainsi terminée. Il sera nécessaire de la laisser poser au frais 30 minutes minimum avant utilisation.
Elle se conserve 3 à 4 jours au réfrigérateur et plusieurs semaines au congélateur.
 

La crème frangipane :

- 500 g de tant pour tant (Préparation à base de 50% de poudre d’amandes et de 50% de sucre glace)
- 250 g de beurre pommade
- 5 œufs
- 50 g de farine
- 50 g de rhum
- Amande amère

Travailler le beurre.
Ajouter le tant pour tant et la farine.
Ajouter les œufs entiers progressivement puis le rhum et quelques gouttes d’amande amère ou un autre parfum de votre choix.
Cette crème peut-être employée telle quelle, mais il est recommandé pour certaines utilisations d’y incorporer 30% de crème pâtissière.
Bien mélanger.

Enfin la galette !
Abaisser la moitié de la pâte feuilletée.
Étaler au centre une couche de crème frangipane de 1 à 2 cm d’épaisseur en forme de cercle.
Dorer au jaune d’œuf tout autour. Si vous voulez y déposer une fève, c’est le moment ou jamais. Piquer votre fève dans la crème frangipane.
Après avoir abaissé un second morceau de pâte feuilletée, le poser sur la première abaisse. Appuyer sur le pourtour de la crème frangipane pour bien faire adhérer les deux morceaux de pâte.
Découper votre galette en forme de cercle. Chiqueter la bordure de votre galette.
Dorer toute la surface au jaune d’œuf. Vous pouvez dessiner avec le dos d’un couteau d’office en traçant des courbes ou des rainures.

Enfourner à four chaud à 180-200°C.
La pâte feuilletée commence à cuire et à gonfler.
Sa surface commence également à dorer. La galette est cuite lorsque le dessous de la pâte sera cuit.
Pour vérifier sa cuisson, s’aider d’une palette assez large et soulever le bord de la galette.
La galette est cuite. La sortir du four et la laisser refroidir sur une grille. La déguster tiède, elle n’en sera que meilleure.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Je verrai des choses admirables si j’oriente tout vers la louange de Dieu et le bien des hommes.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
23 février 2018