Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Agir > Justice et Paix > 2010 > En lien avec Pax Christi

En lien avec Pax Christi

Des sœurs de notre Province, engagées pour la Justice et la Paix,
en lien avec divers associations, mouvements et groupes.

Un écho de l’engagement de Sœur Marie de Montfort de la communauté de Serviam.

Pax Christi France

Sœur Marie de Montfort participe chaque année aux Semaines Sociales de France et aux rencontres de Pax Christi .

Elle nous partage un écho de la dernière journée Justice et Paix des Instituts religieux, organisée par Pax Christi, en février 2010 sur le thème :
« En période de crise : à quels déplacements sommes-nous invités ?
Décroissance ou nouveau style de vie ? »

Cette journée a été animée par Sœur Marie Laure DENES, dominicaine, et Elena LASIDA, professeur à l’Institut Catholique. Nous étions environ 110 participants, en majorité des religieuses de 49 instituts, dont une Ursuline !

Voici quelques miettes des interventions et des thèmes abordés :

Trois grandes révolutions ont changé profondément les rapports :
à autrui (informatique et télécommunications)
à la vie et à nous-mêmes (biologie)
et à la nature (écologie).
Ces révolutions ont engendré des crises : écologique, alimentaire, économique et financière, et des mutations sociopolitiques : émergence de la société civile, place de la femme, voix des pays du Sud.

Ceci nous invite à des déplacements :
du quantitatif au qualitatif (la pauvreté et la notion de qualité de la vie sont à revisiter)
du social au sociétal (la notion de solidarité en est renouvelée)
de l’efficacité à la fécondité (la chasteté et la notion de gratuité sont à repenser).

La vie religieuse se laisse interroger par ces signes des temps :
pauvreté et responsabilité de consommateurs, cohérence dans l’usage de l’argent.
Quelle protection sociale ?
chasteté : Sortir du « faire » pour « être » plus : mettre au cœur du monde la rencontre et la fraternité.

La vie religieuse questionne le monde.
Des expériences qui peuvent apporter quelque chose à des défis du monde actuel :
la communauté ;
l’expérience du temps (éternité plutôt que durabilité, transcendance plutôt qu’instantanéité) ;
les vœux comme approche positive de la limite (articulation entre engagement et détachement : pauvreté ; entre maîtrise et démaîtrise : obéissance et interdépendance ; entre individuel et collectif ou communautaire : chasteté)…

En conclusion : « Penser le changement plutôt que changer le pansement »

Sœur Marie de Montfort
2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.