Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Rencontrer > Vie des communautés > 2015 > Bayonne > En cette année de la vie consacrée... 2015

En cette année de la vie consacrée... 2015

En cette année de la vie consacrée... 2015

Au cours de cette année de la Vie Consacrée, le Pape François nous a invitées à plusieurs reprises à diverses démarches, entre autres à la rencontre avec des religieuses d’autres congrégations.
Sur Bayonne, les deux communautés apostoliques sont les Sœurs de N.D. de Sion et nous. Nous avons donc décidé en communauté d’inviter les sœurs de N.D. de Sion à venir un jour partager notre repas afin de faire plus ample connaissance et de chercher ensemble si nous pourrions intervenir dans une paroisse pour faire mieux connaître la vie religieuse.
Le samedi 30 mai, cinq sœurs de N.D. de Sion nous ont rejointes à Largenté pour la célébration eucharistique et ont ensuite pris le repas avec nous, ce qui a donné lieu à des échanges très intéressants.

Après le repas, nous avons prolongé nos échanges, nous nous sommes mutuellement présenté nos fondateurs respectifs, notre charisme, notre histoire. Nous, ursulines, l’avons fait à partir d’un PowerPoint qui disait l’essentiel. Nous avons parlé d’une possibilité d’intervention dans une paroisse et ensemble nous nous sommes mises d’accord sur la paroisse Saint-Étienne. Nous avons fixé une prochaine rencontre ici, le 9 juin, pour voir ensemble comment mettre en œuvre ce projet.
Avant cette date, les Sœurs de N.D. de Sion ont pris contact avec le prêtre de leur relais pour avoir son accord et l’inviter à se joindre à notre préparation. Après réflexion et échanges, nous avons opté pour l’animation de la messe dominicale du 28 juin. Nous nous sommes alors réparti les rôles pour :
- la préparation de deux panneaux qui seront placés à l’entrée de l’église, présentant notre charisme ;
- une brève présentation de nos deux communautés au début de la messe ;
- les deux premières lectures ;
- l’homélie qui sera assurée par deux sœurs ;
- les intentions de la P.U. que nous nous sommes partagées.
Nous laissons à l’équipe liturgique du relais paroissial la prise en charge des chants.
Le 18 juin, c’est nous qui sommes allées chez les sœurs de Sion – où nous attendait un bon goûter –
Ce moment convivial, précédé par la mise en commun de nos préparations en vue de les harmoniser, a été l’occasion de connaître d’autres sœurs de Sion qui ne peuvent pas sortir. Nous avons terminé la soirée en participant à leur messe.
Le matin du dimanche 28 juin 2015, nos deux panneaux étaient en place au fond de l’église Saint-Étienne.
Le prêtre chargé du relais a expliqué aux paroissiens la raison de notre présence, puis,

Les sœurs de Notre Dame de Sion ont présenté leur fondateur, le Père Théodore Ratisbonne.
Ce juif, converti au catholicisme par la Parole de Dieu et la découverte en Jésus Christ que Dieu est Amour, y trouva une inspiration et un appel apostolique. Dans la 2ème moitié du 19ème siècle il fonda la Congrégation de Notre Dame de Sion pour témoigner de la fidélité de Dieu à son amour pour le peuple juif et pour hâter l’accomplissement des promesses concernant les Juifs et toutes les nations.
Pour vivre ce charisme, la Congrégation essaie d’approfondir la Parole de Dieu par la lecture de la Bible aidée de la Tradition juive.
Elle s’efforce aussi de lutter contre l’antisémitisme et d’établir une véritable amitié judéo-chrétienne, en lien avec toute la famille de Sion, au moyen de publications, conférences, sessions bibliques, enseignements du catéchisme, éducation…

À leur tour, les Ursulines ont parlé de leur fondatrice : Angèle Mérici qui vécut dans le nord de l’Italie à la fin du XVème et au début du XVIème siècle, à une époque troublée.

Très jeune, elle perçoit un appel de Dieu dans sa vie et Jésus-Christ devient son unique époux. On vient lui demander conseil, elle écoute, console, réconcilie.
À la fin de sa vie, le Seigneur la pousse à répondre à l’appel de sa jeunesse pour fonder une Compagnie de Vierges consacrées à Dieu, continuant à vivre et à travailler là où elles se trouvent.

Cette « Compagnie de Sainte Ursule » - d’où le nom des Ursulines - va se développer au cours des siècles en Europe, en Amérique, puis sur les cinq continents. Elle participe à l’évangélisation par l’éducation sous des formes variées.

Aujourd’hui, c’est un Institut international dont la Maison générale est à Rome.
Ensuite, la messe s’est déroulée comme nous l’avions préparée. À la sortie, nous avons distribué à tous les participants un genre de petits signets faits par l’une d’entre nous, avec le visage de nos fondateurs et deux de leurs paroles. Au verso, nous avions mentionné nos « coordonnées » respectives.
Enfin, la paroisse a offert le « verre de l’amitié » qui a permis d’échanger avec quelques personnes et on nous a demandé de laisser nos panneaux jusqu’à la messe du dimanche suivant.

Vie consacrée, Bayonne 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.