Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Ste Angèle Merici > Conférences > En France et en Belgique 19° et 20°

En France et en Belgique 19° et 20°

Vie Ursuline en France et en Belgique
au 19e siècle et au début du 20e siècle

Introduction : brève esquisse historique

Avant d’étudier la situation propre aux Ursulines en France et en Belgique au 19e siècle et au début du 20e siècle, il est nécessaire de voir brièvement les mutations historiques qui ont fortement influencé leur évolution. En 1800, France et Belgique se trouvent sous les forces de la Révolution Française.
Toutefois, à peine arrivé au pouvoir, Napoléon Bonaparte cherche à s’allier la vie catholique afin de consolider son pouvoir. Déjà le 15 juillet 1801, il signe un Concordat avec le Pape Pie VII et le 18 avril 1802, a lieu dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris, la célébration officielle du rétablissement du culte catholique. [1]
Napoléon impose alors à l’Eglise, avec la reconnaissance officielle, un statut qui la subordonne à l’Etat. Grâce à l’appui matériel et moral de l’Etat et à l’augmentation numérique du clergé, l’Eglise peut commencer un mouvement de reconquête religieuse, pour laquelle l’éducation de la jeunesse est un atout indispensable.
En 1804, Napoléon décrète que sa mère, Laetizia Bonaparte, devient la protectrice des instituts religieux chargés d’œuvres charitables et hospitalières. [2] Les Ursulines y sont assimilées.

Les débuts sont difficiles, car la Révolution française a fait crouler les structures ecclésiastiques et civiles, et l’adaptation se fait lentement à un régime plus démocratique et à une nouvelle organisation civile et religieuse. La bourgeoisie et la classe ouvrière se développent. Les découvertes scientifiques concentrent l’attention sur l’univers et sur l’homme, et la littérature romantique exalte les sentiments. Toute cette fermentation aboutit à une revendication de liberté, celle de penser, d’écrire, de se réunir. L’esprit révolutionnaire n’est pas éteint, et en 1830, l’Eglise est à nouveau victime de violences populaires. Des remous sociaux éclatent encore en 1848, pour aboutir à la suppression de la royauté et à l’avènement de la première République en 1851 sous Napoléon III. En 1870, le pays souffre de l’invasion des armées allemandes et se voit amputé d’une partie de son territoire, l’Alsace et la Lorraine.

Vie Ursuline en France et en Belgique 19° et 20°

[1JEGOU, Sr Marie Andrée, OSU, et MESNIL, Sr Marie Odile, OSU, Les Ursulines françaises au XIXe siècle – Documents pour une Histoire, Amiens, 1985, p. X.

[2Décret du 12 Germinal, an 13 (1804), Archives des Ursulines de Mons, section 19, f. 72. 253.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.