Douze jubilaires à Beaugency - Ursulines de l'Union Romaine
Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Rencontrer > Vie des communautés > 2016 > Beaugency > Douze jubilaires à Beaugency

Douze jubilaires à Beaugency

JUBILEZ, CRIEZ DE JOIE… VENEZ TÉMOIGNER DE SON AMOUR !
- en l’abbatiale de Beaugency


Ce 17 avril 2016, Journée Mondiale de Prière pour les vocations, le Pape François invitait tous les baptisés à « expérimenter la joie d’appartenir à l’Église et à redécouvrir que la vocation chrétienne, ainsi que les vocations particulières, naissent au sein du peuple de Dieu et sont des dons de la miséricorde divine. »
C’est bien ce que nous avons vécu en ce dimanche 17 avril 2016 en l’abbatiale de Beaugency, avec deux adultes en marche vers le Baptême : Maxime et Prisca, ainsi qu’une assemblée nombreuse de parents, d’amis et de paroissiens venus entourer les 12 jubilaires :
Jean-Jacques et Maria Foucault : 20 ans de mariage
Jean et Marie-Odile Rassam : 40 ans de mariage
Jean Louis et Marie-France de Christen : 60 ans de mariage
Jean Marie et Christiane Dubernet : 25 ans de diaconat
René Rousseau : 40 ans de sacerdoce
Jacques Pissier : 50 ans de sacerdoce
Sœur Brigitte Marie : 50 ans de vie religieuse
Sœur Françoise de l’Immaculée 60 ans de vie religieuse
Chaque jubilaire avait indiqué au célébrant principal, le Père Jacques Pissier, lui-même jubilaire, les paroles de Dieu qui avaient été, et sont encore un « phare » dans leur vie.
Au cours de son homélie, le Père Jacques invita chacun à venir exprimer à nouveau ces paroles, devant l’assemblée. Les voici :

20 ans

Maria et Jean-Jacques Foucault Maria : un extrait de la 1ère lettre de Saint Paul aux Corinthiens. "S’il me manque l’amour, je ne suis rien... I’amour ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai. Il supporte tout, Il fait confiance en tout, Il espère tout, Il endure tout."
Jean-Jacques, un passage de l’évangile selon Saint Marc « L’homme s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un ». Il s’agit de lectures que nous avions choisies pour notre mariage.

25 ans


Jean Marie et Christiane Dubernet Christiane : "Je suis avec vous tous les jours." Jean-Marie : "Si tu savais le don de Dieu"

40 ans


Jean et Marie-Odile Rassam De Saint Jean chap 13 : "Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Oui, comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à cet amour que vous aurez les uns pour les autres".
René Rousseau : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples. »

50 ans


Sr Brigitte-Marie « Dieu est riche en miséricorde : à cause du grand amour dont il nous a aimés… Il nous a donné la vie avec le Christ… Avec Lui, Il nous a ressuscités. » Éphésiens 2, 4-6
Jacques Pissier Saint Jean 15 : « Je vous appelle mes amis. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et institués, pour que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. Aimez-vous les uns les autres… Je ne suis pas venu pour être servi pour servir. »

60 ans


M France et J Louis De Christen Le fil rouge qui a guidé notre vie de couple tout au long de ces 60 années de mariage : "C’est l’ouverture aux autres et le partage avec les plus petits et les plus démunis". Les paroles de l’Évangile évoquant ce thème sont fort nombreuses.
Sr Françoise de l’Immaculée Dans le Psaume 33 : « Un pauvre crie, le Seigneur entend ». J’en ai fait l’expérience dans ma vie et je souhaiterais que tous les pauvres d’aujourd’hui soient réconfortés et sauvés après avoir crié vers Lui. et aussi : « Je bénirai le Seigneur toujours et partout », car j’ai beaucoup reçu. C’est l’expérience de la fidélité du Seigneur chaque fois que l’on est dans sa Volonté.
Des Paroles de Dieu qui ont éclairé notre vocation et qui nous guident !


Voici également le texte de l’homélie :

J’avais autour de 8 ans. À cette époque-là, à Ouzouer le Marché, on nous préparait à devenir enfants de chœur et à savoir répondre aux prières, en latin bien sûr. Vous connaissez le Je confesse à Dieu (confiteor) ? On dit : j’ai péché en paroles et en actes, en latin verbo – et – opere. Et moi j’entendais Verbo est opéré, je me demandais qui était ce pauvre Verbo pour qui l’on priait et de quoi on l’avait opéré, sans doute de l’appendicite. La preuve qu’on ne perd pas son temps à introduire un enfant dans la prière, même s’il ne comprend pas tout.
1. Aujourd’hui nous avons à dire un grand merci à Dieu de nous donner son Fils Jésus, et à l’Église qui nous a conduits à Lui. Nos parcours sont tous différents, mais si nous sommes là, pour un grand nombre, c’est grâce à quantité de personnes – vous peut-être, sans le savoir – ou de communautés qui ont été des signes, des guides accueillants, des témoins appelants. Demandez-vous : qui vous a donné envie de vous marier ? de demander le baptême pour vous ou vos enfants ? de consacrer votre vie au Seigneur et à l’évangélisation ? Qui nous a donné envie d’être diacres, prêtres ?
Rendons grâce pour celles et ceux à qui nous devons d’être là, dans la diversité de nos vocations.
Demandons-nous si nous donnons envie de suivre Jésus, sur un chemin qui nous fait vivre heureux pour les autres.
2. Nous avons aussi à dire un grand merci à Dieu de nous donner sa Parole et à l’Église qui nous la transmet. Dans les cours de Bible au séminaire, j’ouvrais de grands yeux, un monde s’ouvrait. « Je n’y connais rien du tout, sauf quelques bribes d’Évangile, des récits de l’Ancien Testament. Je vais bosser pour faire connaître cette merveille tellement actuelle. » Écoutons Jésus. Mes brebis écoutent ma voix.
Est-ce que vous pouvez dire une parole de Dieu, ou d’Évangile, qui un jour vous a mis en route, qui éclaire votre propre vocation, à laquelle vous aimez revenir, qui vous a choisis plus que vous l’avez choisie ? Nous les Jubilaires, nous allons vous en dire. Nous n’avons pas mis longtemps à la trouver, elle nous habite. Tendez l’oreille, certaines sont très courtes. On commence par les jeunes de 20 ans ? Expression des jubilaires (ci-dessus)
3. Mes brebis écoutent ma voix, moi je les connais.
Merci à l’Église de nous avoir guidés dans la rencontre intime avec Jésus. Il nous connaît, mot fort qui évoque la connaissance intime qui unit les époux. Parce que nous nous sommes un jour découverts aimés de façon unique, nous avons dit Oui à Jésus. « Je te suivrai, Jésus, montre-moi le chemin. » Connaître et aimer Jésus, ce n’est jamais fini – et donc être appelé à le faire connaître et aimer. Par lui, se laisser conduire au Père avec qui il ne fait qu’un, recevoir dès maintenant sa tendresse, qui est la vie éternelle.
Se redire : il a donné sa vie pour moi, pour tous. Il est l’Agneau de Dieu, le Pasteur de toutes les nations et peuples pour les conduire aux sources de la vraie vie !
Voyez comme les premiers païens, les non-juifs, étaient remplis de joie et d’Esprit Saint. On trouve la même joie chez les adultes baptisés.
La joie de l’Évangile ne peut se répandre sur notre terre sans notre témoignage à tous, célibataires, mariés, veufs, qui sommes l’Église. Mais sans le témoignage spécifique de la vie religieuse, consacrée, sans le ministère ordonné des diacres, prêtres, évêques. Vous voyez notre âge ? Il est urgent d’appeler des jeunes de chez vous à écouter la voix du Christ et le suivre, et à prendre sa place dans son grand Corps qu’est l’Église pour le monde.


juin 2016</div

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ce que Dieu veut faire avec moi : j’en reconnais la dignité nouvelle et stupéfiante.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
15 août 2018