Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Lire ensemble > De Monseigneur Dagens

De Monseigneur Dagens


Par Monseigneur Claude Dagens


"Méditation sur l’Eglise catholique en France : libre et présente"
-

Cerf - 2008

« Pressés de toute part, nous ne sommes pas écrasés ;
dans des impasses, mais nous arrivons à passer ;
pourchassés, mais non rejoints ;
terrassés, mais non achevés. »

Ce livre se présente comme un écho de la grande « Méditation sur l’Eglise ». Comme le fit en son temps le Père Henri de Lubac, Mgr Dagens scrute le Mystère de l’Eglise dans ce qu’il a de permanent, et aussi de profondément réel : c’est la présence et l’action du Christ au-dedans de tout ce qui constitue notre humanité fragile.
 
Il désire mettre toute sa passion d’apôtre dans ce livre pour que beaucoup comprennent que l’Eglise catholique qui vit en France est une Eglise libre et présente, certainement servante et pauvre, non pas arrogante et dominatrice, mais aussi fière et heureuse de témoigner de l’espérance qui est en elle.
 
Pour éviter que l’Eglise ne soit « un immense réservoir d’énergies inemployées », il convoque ses frères évêques et tous les fidèles à pratiquer ‘un civisme chrétien’. Il s’agit de manifester la spécificité chrétienne, ou plus radicalement, la nouveauté chrétienne à l’intérieur d’une société qui ne se réclame plus du christianisme.
 
Le plaidoyer pour l’évangélisation ordinaire et profonde que développe Mgr Dagens invite à accepter de pratiquer la pastorale de l’accompagnement et du cheminement chrétien, comme Jésus le fait avec les disciples d’Emmaüs. L’Eglise, selon l’expression de Madeleine Delbrel, est « responsable du monde devant Dieu ».
 
Des conversions sont nécessaires. Nous avons à témoigner de Dieu aujourd’hui dans un paysage complexe. Notre mission de témoignage ne nous retire pas du monde, ne nous coupe pas des incroyants mais nous demande d’être effectivement reliés à Dieu près de ceux qui ne veulent pas l’être.
 
Evoquant la pensée de nombre de nos contemporains, tels Régis Debray, André Malraux, Maurice Clavel, Marcel Gauchet, Mgr Dagens rappelle que Dieu demeure pour nombre de nos contemporains « un horizon, ou un chemin, ou la source d’un questionnement ininterrompu, que l’on soit croyant ou non ». La nouveauté de Dieu, comme le disait le Père de Lubac, s’inscrit dans l’histoire. Nous avons un besoin urgent d’apprendre à pratiquer de façon beaucoup plus consciente et solidaire la pastorale des commencements et la pédagogie des cheminements. Nous sommes appelés à devenir, pour d’autres, ce que le Christ est pour nous : ceux qui s’approchent, qui écoutent, qui accompagnent. Nous avons à entrer avec eux dans le mystère de Dieu à travers sa Parole, « à mouiller à la grâce », comme disait Péguy.
 
La nouveauté chrétienne n’est plus une formule vague et vide : Jean-Paul II est passé par là : il nous appelle à ’repartir du Christ’, les yeux fixés sur la petite fille Espérance qui n’en finit pas de nous entraîner vers Dieu.

Eté 2008

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.