Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Lire ensemble > De Monseigneur Albert Rouet

De Monseigneur Albert Rouet


Par Monseigneur Albert Rouet


"J’aimerais vous dire"
-

Archevêque de Poitiers
Bayard 2009

« Un livre prophétique »

dit Bertrand Révillion, rédacteur en chef de la revue Panorama qui donne dans le numéro d’Octobre 2009 de larges extraits de Mgr Rouet.

« Livre-testament »,

une lecture à ne pas manquer, un texte qui parle à tous ceux que l’Eglise intéresse.

Théologien, bibliste, écrivain ( Cf.La chance d’un christianisme fragile, Un nouveau visage d’Eglise) Mgr Rouet porte un regard novateur sur la mission de l’Eglise.

Quelques-uns des thèmes abordés :

LA MORALE
On retrouve des accents bergsoniens dans ces lignes. La morale chrétienne, loin d’être o« bligation » est « appel » à la conscience, à la liberté de chacun. « La morale dépasse l’imposition. Elle est dans le domaine du choix et elle met de la lumière…Ce n’est pas en bien et en mal que réagit l’Evangile, mais en capacité d’accueil ou de fermeture ».

L’EVANGELISATION
Elle est d’abord écoute et compréhension. A l’exemple de Jésus face à la femme adultère. « On ne peut pas poser une exigence à quelqu’un à qui on n’a pas ouvert une porte ».

LA LITURGIE
Lieu de conciliation et de paix, elle est souvent occasion de conflits. « Il est étrange que le peuple de Dieu n’ait aucun espace propre pour dire en retour ce qu’il voudrait dire, ensemble ».

LA TRADTION : PUISSANCE D’INSTAURATION
« Aujourd’hui ne devons-nous pas aussi être une Eglise qui prenne ses mots chez les hommes parmi lesquels elle vit ? Elle a à élaborer constamment sa propre parole, parce que sa fidélité au Christ et à sa parole est une fidélité créatrice, parce que l’Incarnation veut que la personne du Christ s’exprime dans les langues que les hommes parlent vraiment et avec lesquelles ils vont ‘découvrir que le Verbe s’est fait chair’ comme dirait Hilaire ».

LA SPECIFICITE CHRETIENNE
Se méfie des réponses trop simples. « La foi avance dans la nuit. Elle est une lumière nocturne, une lumière qui avance par le contact avec l’autre, à l’écho de sa voix ».

LA MISSION DE L’EGLISE
« La question n’est pas de savoir qui vient à l’Eglise, mais vers qui l’Eglise va. Ensemble, nous pouvons faire signe, faire signe aux pauvres, aux blessés, aux laissés-pour-compte. Un signe de croix ».

L’archevêque de Poitiers - qui quittera sa charge épiscopale début 2011 - ouvre, en toute liberté, mais sans polémiques stériles, dit Bertrand Révillion, des perspectives fortes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.