Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > Découvrir > Scolaire : Vie des Etablissements > 2016 > 82 Saint-Saulve > Course Terre d’avenir

Course Terre d’avenir

Une course pour le Cambodge

Au départ

En cet après midi du 1er avril 2016, juste avant le départ en vacances, ce n’est pas comme d’habitude, à l’école Saint Joseph de Saint Saulve. Des stands présentent une vente de gâteaux à l’entrée par la grande porte. Des barrières de balisage sont installées en bordure de certaines allées indiquant un parcours, des adultes commencent à se placer sur le parcours. C’est la course Terre d’Avenir [1] .

Le projet prévu en conseil pastoral a été préparé durant ces dernières semaines dans toutes les classes, allant de la maternelle (3 ans) au CM2 (11 ans). Des panneaux ont été réalisés. Les enfants ont pu voir aussi quelques séquences du DVD "Les routes de l’école". Ils savent pour quoi ou pour qui, ils vont courir. Enseignants, parents et bénévoles se sont mobilisés pour accompagner cette course.

Une belle organisation du directeur pour tenir dans le créneau horaire de la demi journée et permettre aux 578 élèves, répartis en 21 classes, de se déplacer dans le calme et en toute sécurité.

Un joyeux brouhaha se mêle à la musique sur la cour.
En alternance avec la musique, l’animateur annonce la course.
" L’argent que les enfants vont récolter sera utilisé au Cambodge par des villageois qui mettent du gravier sur la route qui mène à l’école."
"L’accès à l’éducation est un droit pour tous les enfants du monde."

L’animateur à la sono, appelle la classe de CP (enfants de 6 ans) :"Etes-vous là les CP ?"..." Oui !"- "Je ne vous entends pas les CP, êtes- vous prêts ?" "Oui !" L’animateur à la sono : "Etes-vous prêts à courir pour la route du Cambodge ?"-"Oui !" L’animateur : "Un… deux… trois… partez !..."

Offert par l’APEL

Pendant ce temps, des parents s’affairent dans la salle du self… Après la course, les classes passeront prendre une boisson et un gâteau préparés et offerts par l’APEL (Association des Parents d’Elèves).

Je fais un tour en marchant, me laissant dépasser par les enfants encore plein d’entrain après 2 ou 3 tours et les adultes qui les accompagnent. Je salue l’un ou l’autre adulte posté le long du chemin. Je bavarde avec une maman d’élève qui a pris une journée de congé pour être là avec sa fille : " C’est chouette, me dit-elle, ils ont bien compris le sens de cette course. Chacun apporte sa pierre à la route du Cambodge."
J’arrive à l’endroit où quelques adultes cochent une case sur le papier fixé au dos des coureurs chaque fois qu’ils ont fait un tour.
A la fin du 4ème tour, cela devient difficile pour certains, les adultes sont là pour ralentir celui qui peinent ou pour encourager à continuer. Au 6ème tour, j’entends une maman dire :"Allez on va chercher du courage au fond de son cœur !" et à un autre : "C’est super ce que tu fais !" Un papa de son côté s’y met :" "Allez, on y va, on continue… on ne lâche pas !"

Pour le Cambodge

A la sono dans les intervalles laissés libre par la musique, l’animateur, lui aussi, ne manque pas de stimuler les coureurs et les marcheurs : "Allez, on va jusqu’au bout…" ou encore : "Donner de soi-même pour manifester la solidarité…" et il rappelle l’objectif : " "L’argent récolté va servir pour une route de village vers une école d’Ursulines au Cambodge."

Je retrouverai, plus tard au self, les CP tout heureux et je demande pourquoi ils ont couru.
L’enseignante me répond : "Les enfants ont couru pour faire la route pour aller à l’école au Cambodge… "La route est trop dangereuse…" me dit un enfant. Et l’enseignante : " Cette course a été préparée en classe par le film "Les routes de l’école" et un enfant poursuit : " Les enfants marchent longtemps pour arriver à l’école", tandis qu’un autre ajoute : "Et nous venons en voiture." mesurant la facilité qu’ils ont eux à Saint Saulve.

Les tout petits de maternelle se donnant la main ou la donnant à un adulte partent à la fin de la course des CM1 qui fatigués ralentissent le pas, et l’on peut voir 2 couloirs de course à la fin : à droite les petits marchant tout tranquillement et à gauche les CM1.

La course se termine. Le soleil a disparu depuis un moment déjà, mais il est dans le cœur de tous, enfants, directeur et enseignants, parents venus accompagner leurs enfants soit en courant ou marchant avec eux, soit en les regardant sur le parcours. Chacun n’est-il pas heureux d’avoir donné un peu de son temps pour manifester la solidarité avec le Cambodge ?

Marie Françoise Mingam, ursuline
Une route vers l’Ecole


Monsieur Gérard est heureux de remettre à Soeur Brigitte Brunet de passage chez nous un chèque de 3103,14 € dont 250 € donnés par l’APEL. Cela représente 6159 tours et 3076 kilomètres ! Bravo à chacun et merci !


[1La course "Terre d’Avenir" consistait, pour chaque élève de l’école, à marcher ou à courir en se faisant sponsoriser par la famille ou des amis qui financent le nombre de tours réalisés. Et l’argent récolté revenait cette année au Cambodge pour la route vers l’école. Elle a eu lieu dans l’enceinte de l’école qui a suffisamment d’espace.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dieu ne veut que notre seul bien et notre seule joie.

Sainte Angèle Merici

Suivez-nous sur Facebook

Dernière mise à jour :
17 février 2018