Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Pour réfléchir > Cinquième Evangile

Cinquième Evangile

Le Cinquième Evangile

La pièce filmée "Le cinquième Evangile" qui rend hommage à un religieux assassiné en Algérie en 1994, a reçu le Prix Père Jacques Hamel 2019, pour sa contribution à la paix et au dialogue inter-religieux. Il est décerné à Christelle Ploquin, réalisatrice de la captation vidéo pour le CFRT et au frère Adrien Candiard, auteur de la pièce.

Cette pièce de théâtre raconte l’histoire du père mariste Henri VERGES, l’un des premiers martyrs d’Algérie. Elle a été écrite par le frère Adrien Candiard.

Le frère Henri Vergès voulait faire de sa vie un « cinquième évangile », soit le témoignage d’un homme qui suivait Dieu et traduisait en actes et en rencontres le message du Christ.

Le frère mariste Henri Vergès compte d’ailleurs parmi les 19 martyrs d’Algérie béatifiés à Oran le 8 décembre 2018, avec les moines de Tibhirine, ou encore à Mgr. Pierre Claverie auquel Adrien Candiard a déjà consacré une première pièce de théâtre Pierre et Mohamed.

Le Cinquième évangile retrace un échange épistolaire entre Ahmed, jeune berger kabyle devenu diplomate à Damas et le père Verges, son ancien professeur du collège du bled, toujours en mission à Alger.

À travers sept lettres, l’auteur dresse un portrait en forme d’hommage à ce père mariste, pyrénéen devenu algérien de cœur. Elle rend tout d’abord hommage aux qualités d’éducateur du frère qui décida un jour « de regarder ses élèves » et de les « aimer vraiment, en s’attachant, en apprenant à connaître, en prenant le risque d’être déçu ».

Le récit épistolaire met aussi en avant l’immense respect que « cet hôte en terre d’islam » vouait à la culture de son pays d’accueil. Il se traduisait par un effort d’inculturation (étude de l’arabe et lecture du Coran) accompagné du souci constant d’être un homme de dialogue avec les musulmans chercheurs de Dieu tout en refusant de tendre « des pièges à conversion ».

Cette pièce est disponible en ligne sur le site du Jour du Seigneur à cette adresse.

Janvier 2019

Messages

  • J’ai vu cette pièce à Paris l’an dernier c’est très beau.. :. sobre mise en scène donnant tout son poids au texte. Cela fait entrer dans le dialogue islamo-chrétien en Algérie à cette époque et dans la complexité de la tension politique du moment...Une très belle relation interpersonnelle ancrée dans le réel et la reconnaissance et le respect mutuels ! De plus les qualités éducatives du Frère Vergès ne peuvent que nous parler à nous, filles d’Angèle !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.