Bouton Menu Mobiles

Accueil > Prier > Formation à la prière > Prières > Prier avec un texte > Bûche ta foi

Bûche ta foi


Je dînais un jour dans un restaurant avec un mec qui était ingénieur et qui s’intéressait énormément à l’origine des humains sur la terre. Il disait que l’homme ne descend pas du tout du singe. C’est dépassé. On descend des dauphins, des baleines, des maquereaux, des sardines... Bref, on descend de la mer. Je l’écoutais passionnément. J’étais justement en train de manger une truite meunière. J’avoue que le mec était si convainquant qu’après avoir dévoré ma truite, j’ai cru avoir dévoré mon arrière grand mère !
Son discours terminé, je lui ai dit : « Tout ça, c’est très bien, mais qui a fabriqué l’amour ? » Il n’a pas répondu. J’ai insisté : « Qui a fait ce sentiment extraordinaire que nous avons : aimer et être aimé ? » Du nouveau-né qui sort du ventre de sa mère au vieillard qui s’éteint, notre raison de vivre, c’est l’amour.
Je crois absolument, passionnément, en Dieu qui a tout créé. Mais surtout qui a créé l’amour.>br>
Sans vouloir te rendre catho, je veux te dire quelle est ma croyance. Pendant les treize premières années de ma vie, je ne me suis vraiment pas inquiété de croire. J’ai été baptisé, j’ai fait ma communion comme tout le monde. L’idée d’être prêtre m’est venue, brutalement, à treize ans. J’ai mis des années à comprendre pourquoi j’avais été appelé à être prêtre dans la religion catholique. J’ai compris en découvrant peu à peu deux choses : dans Saint Jean, il est écrit : « Dieu est amour ». Et ça m’a tout de suite bouleversé... Dieu nous aime. Dieu nous a créés par amour.
Dieu n’attend qu’une chose, c’est que nous l’aimions et que nous lui disions notre amour...
Ayant découvert dans l’Evangile que Dieu était Amour, et l’ayant vu vivre chez mes parents, je n’avais qu’une chose à faire dans ma vie, c’était de donner l’amour que j’avais reçu...
J’ai reçu dans mon enfance et mon adolescence une immense gerbe d’amour.
Depuis cinquante ans, je n’ai cessé de la partager avec ceux et celles qui n’ont pas eu cette chance. C’est la joie et la force de ma vie.

(« Cris de jeunes », de Guy Gilbert, prêtre éducateur de rue. Ed Salvator, 1999, p. 267 s.)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.