Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Les Ursulines > Conférences > Au pays Mosan

Au pays Mosan

Les Ursulines du Pays Mosan.
Dynamisme et rayonnement d’une congrégation féminine
à l’époque de la Contre-Réforme
par Philippe Annaert.

avec l’aimable autorisation de l’auteur.

L’histoire des ursulines au pays mosan n’a suscité jusqu’à présent aucune synthèse. Seules quelques monographies, de valeur d’ailleurs fort inégale, nous permettent de connaître les grandes lignes et les épisodes les plus marquants - fondation, crises ou suppression - de la vie de certaines communautés aux XVIIe et XVIIIe siècles. Erudits et historiens se penchent également, avec plus ou moins de bonheur, sur l’existence matérielle et spirituelle des soeurs, ou bien nous livrent, chose d’ailleurs exceptionnelle pour nos régions, la biographie d’une religieuse de l’époque Enfin, plus nombreuses, mais moins connues des historiens locaux sont les études qui nous font découvrir l’un ou l’autre aspect du rayonnement international des ursulines mosanes sous l’Ancien Régime.

L’intérêt que présente l’histoire de l’ordre de Sainte-Ursule dans le bassin de la Meuse apparaît toutefois considérable. Au XVIIe siècle, les couvents mosans constituent, en effet, autant de centres d’un rayonnement spirituel important qui s’étend à l’ensemble de l’Europe, principalement à l’Empire et aux pays de l’Est. Sur un plan plus régional, des monastères comme ceux de Liège ou de Huy sont alors à la pointe du progrès en matière d’enseignement féminin. L’ampleur de leur recrutement les place également au rang des communautés religieuses les plus importantes du pays mosan. Aussi n’est-il pas superflu de se pencher sur leur histoire, tâchant surtout de saisir les rythmes propres de leur développement et d’évaluer l’ampleur de leur rayonnement au cours des deux derniers siècles de l’Ancien Régime.
Nées dans le Nord de l’Italie au début du XVIe siècle, les ursulines se répandent rapidement, à partir de 1600, sur l’ensemble du territoire français, où elles comptent au début du siècle suivant près de 350 maisons. Très vite, elles gagnent également la Suisse, la Rhénanie et les Pays-Bas. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, elles poursuivent leur expansion vers l’Est. Elles parviennent ainsi aux confins de la Russie et de l’Empire ottoman, leurs couvents de Silésie, de Transylvanie, et de Croatie, constituant leurs points d’ancrage les plus orientaux. Enfin, elles se lancent très tôt dans l’aventure missionnaire, fondant des couvents au Canada, en Louisiane ou à la Martinique.

Dans cette expansion assez remarquable, les couvents belges et plus précisément les monastères mosans jouent un rôle déterminant. Les maisons de Liège, de Givet et de Dînant sont en effet à la base du développement international de l’ordre au XVIIe siècle. Mis à part quelques collèges allemands fondés par le couvent de Metz, l’ensemble des établissements de l’ordre situés au-delà du Rhin sont d’origine liégeoise. Plusieurs dizaines de communautés sont ainsi issues du seul monastère de Liège et de ses filiales directes. Si la maison de Huy joue un rôle assez discret dans cette aventure, elle contribue cependant aux fondations de Louvain et de Rome. Toutefois, l’importance et la valeur des sources qui sont conservées pour le monastère hutois permettent, mieux qu’ailleurs au pays de Liège, d’éclairer les mécanismes de ce développement et les caractères pro¬fonds du rayonnement spirituel et intellectuel de l’ordre sous l’Ancien régime.

La Compagnie de sainte Ursule de Liège

En quelques décennies, à la charnière des XVIe et XVIIe siècles, les ursulines se répandent en Europe sous leur forme primitive, c’est-à-dire séculière, et gagnent non seulement l’Italie du Nord, mais encore une grande partie de la France. Leur mouvement déborde aussi sur la Franche-Comté et la Suisse. Plus au nord, des groupements de filles de Sainte-Ursule se signalent déjà dans certaines cités de l’Empire, telles que Cologne et Liège, ou dans des villes du bassin de la Somme comme Abbeville et Eu. Très tôt, l’expansion de l’ordre aux Pays-Bas se prépare au départ de ces deux zones d’implantation précoce que sont l’espace Rhin-Meuse, d’une part, et la Picardie, de l’autre.
La fondation des ursulines de Liège, qui seule nous intéresse ici, revêt une importance particulière dans l’histoire de l’ordre de Sainte-Ursule. En premier lieu, elle se rattache directement à l’expérience méricienne, tout en étant un mouvement tout à fait autonome de la Compagnie primitive de Brescia. Elle naît en une sorte de génération spontanée, adoptant des ursulines d’Italie, leurs statuts et leurs usages. Ensuite, comme dans beaucoup d’autres lieux, les ursulines liégeoises évoluent vers la vie monastique. Leur transformation n’est cependant pas complète, puisque la Compagnie primitive subsiste aux côtés du nouveau monastère. Cette réforme procède aussi d’une initiative purement locale et non d’une influence extérieure.
Ce n’est que plus tard, qu’une union canonique s’opère avec les ursulines de Bordeaux. A partir de ce moment, les soeurs liégeoises vont prendre part à l’extraordinaire expansion des ursulines françaises. Dans la pratique cependant, si l’union spirituelle subsiste entre les religieuses bordelaises et leurs lointaines filiales du Nord, ces dernières jouissent d’une liberté d’action totale. Ainsi, les monastères de nos régions se trouvent à la croisée des chemins. Ils se rattachent à la fois au berceau du mouvement méricien et à la branche française de l’ordre, tout en prolongeant le développement de l’institut vers des terres encore inexplorées par les filles de sainte Angèle. Aussi, l’avènement du puissant monastère de Liège constitue-t-il un fait majeur dans l’histoire du mouvement méricien. .../...

Les Ursulines à Givet et à Dinant

L’union avec les Ursulines de Bordeuax

Les heures sombres : 1628-1640

La grande misère des Ursulines de Dinant et de Givet

L’héphémère couvent de Beauregard

Fruit prometteur de l’exil. Le monastère de Huy

La fondation des cloître de Namur et de Mons

L’expansion européenne des Ursulines liégeoises

Les Ursulines du pays Mosan

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.