Bouton Menu Mobiles

Accueil > Connaître > Ste Angèle Merici > Conférences > Après la mort d’Angèle

Après la mort d’Angèle

Après la mort d’Angèle :
crise, transformation et expansion

Les funérailles d’Angèle Merici furent spectaculaires, ne fut-ce que par la présence des membres de la Compagnie, deux à deux, un cierge à la main. Comme l’a écrit un témoin, Pandolfo Nassino, la solennité de ces obsèques et la grande foule présente ressemblaient aux funérailles d’un grand seigneur. Et il ajoute que « cette mère-sœur Angèle prêchait à tous la foi au Dieu très haut de telle manière que tous s’attachaient à elle ». Donc il témoigne à la foi de ses dons catéchétiques et de ses dons de communication chaleureuse qui attiraient à elle ses nombreux auditeurs.

Après la mort d’Angèle, son corps est resté tout un mois exposé à la vénération des fidèles, et cela sans se corrompre et en gardant toute la souplesse d’un corps vivant. Un autre événement surprenant attestait en quelque sorte sa sainteté : l’apparition d’une nouvelle étoile qui brillait au-dessus de Sainte-Afre, pendant cette période.

Pourquoi ce mois d’attente ? Deux églises revendiquaient sa dépouille : celle des Chanoines du Latran à Sainte-Afre, et celle du Dôme au centre de la ville, là où elle avait établi son « Oratoire ». Les arguments des uns et des autres furent sans effet, jusqu’à ce qu’on ait découvert le document où elle avait signifié elle-même qu’elle désirait être enterrée à Sainte-Afre. La dépouille d’Angèle fut ensuite mise dans un sarcophage de la crypte, surmonté d’une peinture de Moretto, entouré d’inscriptions qui exprimaient en quoi Angèle avait frappé des contemporains : « maîtresse de vie et de mœurs… Vous qui m’avez connue, vivez de mon exemple, faites comme je vous ai enseigné… Elle peut tout, la Vierge sainte, proche de Dieu. »

La crise

Comme dans beaucoup d’instituts religieux naissants, la Compagnie passa par une crise, après la mort de Sainte Angèle. Ce fut le cas des Franciscains, après la mort de Saint François, ou, plus proche de nous, des Missionnaires de la Charité, fondées par Sainte Thérèse de Calcutta. Cette crise peut s’expliquer en partie par les changements de mentalité qui s’installent dans la société bresciane vers 1540. Jusqu’alors, on y voit une recherche enthousiaste de nouveaux modes de vie évangélique, dans lesquels s’insère la fondation d’Angèle. A partir de 1542, avec l’ouverture du Concile de Trente, une nouvelle mentalité se diffuse, précisant, face à la Réforme protestante, le contenu de la foi chrétienne, et cherchant à solidifier juridiquement toute l’organisation de l’Eglise. C’est dans ce cadre et selon cette nouvelle mentalité que l’on doit situer la crise qui opposa dans la Compagnie, le groupe qui suivait Lucrezia Lodrone, la Mère principale, nommée par Angèle elle-même, au groupe de Ginevra Luzzago, dont les biens considérables alimentaient les ressources de la Compagnie.

Nous savons par Cozzano qui écrit entre 1540 et 1545 qu’il y eut des défections parmi les Vierges : plusieurs quittèrent la Compagnie pour entrer dans un monastère, probablement sous la pression de leur famille et de certains membres du clergé. La sortie de ces membres affaiblissait la Compagnie. Si, en effet, elles étaient 150 à la mort d’Angèle en 1540, nous savons qu’en 1555, elles ne sont plus que 91, ce qui indique un manque d’expansion et une réduction certaine du nombre des membres.

Revenons à l’année 1545. Lucrezia cherche alors une reconnaissance juridique et visible de la Compagnie. Au plan juridique, elle fait appel à Rome pour obtenir du Souverain Pontife, Paul III, une Bulle d’approbation. Et elle choisit un signe distinctif pour faire reconnaître les Vierges de Sainte Ursule : non pas la corde de Saint François, - les Franciscains n’étaient pas des plus fervents à cette époque - mais la longue ceinture de cuir portée par les Chanoines du Latran à Sainte- Afre, religieux connus pour leur ferveur et leur fidélité à l’Eglise.

Après la mort d’Angèle

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.