Bouton Menu Mobiles

Accueil > Agir > Vie de l’Eglise > 2 février

2 février

Message de la CORREF - VIE CONSACRÉE : « PASSION DU CHRIST, PASSION POUR LE MONDE »

2 février, 2 fêtes, Célébration de la Présentation du Seigneur et Fête de la vie consacrée. Laissons ces 2 fêtes dialoguer entre elles, se révéler l’une l’autre mutuellement.

« Syméon attendait la Consolation d’Israël… Syméon vint au Temple…. Syméon reçut l’enfant dans ses bras et bénit Dieu… » Lc 2

Le désir de Syméon porté dans les profondeurs de son être se donne à voir au grand jour. L’attente prend visage. L’espérance se fait chair. Alors naît le chant de louange, l’exultation de joie. L’espérance en Dieu ne déçoit pas, Il tient promesse…. La vie consacrée en ce jour veut célébrer cette espérance ; au jour le jour, hommes et femmes consacrés, nous nourrissons en nous le désir du Royaume. Nous sommes parmi nos peuples, parmi nos frères et sœurs en humanité, lumière fragile, présence vulnérable, mémoire de la promesse de notre Dieu « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » Mt 28,20. Notre vie veut chanter l’amour inconditionnel de Dieu pour toute personne. Notre vie veut être « Passion du Christ, passion pour le monde ».

« Jésus fut présenté au temple ... Jésus se conformait à la loi du Seigneur mais en vérité il venait à la rencontre du peuple des croyants » Monition de la procession d’entrée, 2 février

Rencontre entre Syméon et le Christ … Mystère de la rencontre entre Dieu et l’humanité. Jésus vient à la rencontre du peuple des croyants ainsi qu’il en fera la lecture dans la synagogue de Jérusalem : « Le Seigneur m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur. »
La vie consacrée, comme toute vie chrétienne, est appelée à mettre Jésus là où il doit être : au milieu de son peuple. Nombreuses sont les personnes consacrées, nombreuses aussi sont les communautés contemplatives et apostoliques qui discrètement, humblement, au jour le jour portent cette espérance joyeuse. Au cœur de notre vie de prière, laissons mûrir le désir de la rencontre. Au creux de nos rencontres, nous voulons rejoindre les plus ignorés de nos sociétés, les plus délaissés. Toucher les plaies de Jésus dans les plaies du monde blessé qui désire et demande à ressusciter. Ainsi Jésus sera au milieu de son peuple.
Au long de son histoire, la vie consacrée a connu bien des bouleversements. Elle a dû, elle a su s’adapter avec générosité et créativité. Les mutations contemporaines de la société et des cultures exposent encore la vie consacrée au défi continuel des ajustements. Cela nécessite de passer de la peur à la confiance, de sortir de la répétition d’un passé révolu à la liberté audacieuse de véritables recherches. Héritière des fondateurs, dans le souffle de leur originalité, dans la force créatrice de leurs charismes, la vie consacrée doit emprunter généreusement de nouveaux passages. Opportunité pour la mission ! En tout cela, la priorité de la vie consacrée doit être une passion renouvelée pour l’Evangile. Déjà naissent des initiatives où laïcs et religieux sont impliqués dans une collaboration riche de nouveaux dynamismes apostoliques. Avec patience et sagesse, « avec détermination déterminée » (Thérèse d’Avila) il nous faut « aller de commencement en commencement par des commencements qui n’auront pas de fin » (Grégoire de Nysse).

Au cœur des incertitudes que connaît la vie consacrée,
Toi Seigneur, Dieu de l’Alliance, Tu nous appelles
à vivre l’expérience spirituelle de la Pâque du Christ,
à nous abandonner à la force de l’Esprit sans savoir où il nous conduit,
à nous tenir attentifs à l’inattendu de ton Amour.

Source

Message de la CORREF pour le 2 février 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.